SpaceX ne fera pas décoller que sa fusée Starship en avril. La société va aussi lancer son autre fusée la plus puissante : le Falcon Heavy. Le vol est prévu le lendemain.

C’est la semaine des missions spectaculaires chez SpaceX. Lundi 17 avril, c’est le jour du vol orbital pour le Starship. La nouvelle fusée de l’entreprise américaine doit partir du Texas pour finir sa course dans l’océan Pacifique. Elle est prête à partir. Si tout se passe bien, SpaceX aura franchi une étape importante dans la conception du Starship.

Décollage du Falcon Heavy après le Starship

Et le mardi 18 avril, c’est une autre fusée de SpaceX qui prendra son envol : depuis le centre spatial Kennedy, la société enverra un satellite de télécommunications (ViaSat-3) dans l’espace, à bord du Falcon Heavy. La mise à feu statique a eu lieu le 13 avril, selon SpaceX. Au moment du décollage, il sera 01h29 du matin (heure de Paris), le 19 avril.

Falcon Heavy
Les trois étages de trois Falcon 9, assemblés pour créer un Falcon Heavy. // Source : SpaceX

Le Falcon Heavy est un assemblage particulier : la base du lanceur est en fait une fusée Falcon 9. Deux propulseurs lui sont adjoints, qui s’avèrent être en fait des « bouts » issus de deux autres fusées Falcon 9. En d’autres termes, le Falcon Heavy est en fait un amalgame de trois fusées Falcon 9 (dont deux sont privées d’étage supérieur, inutile ici).

Ces dernières années, SpaceX n’a pas souvent exploité cette fusée. On assiste toutefois à une accélération pour 2023. Un premier vol a eu lieu à la mi-janvier et, selon le calendrier du groupe, quatre autres missions sont prévues cette année — dont celle d’avril. Ces cinq tirs vont dépasser le nombre de vols effectués par SpaceX avec le Falcon Heavy en cinq ans.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !