La tentative planifiée par Rocket Lab est littéralement tombée à l’eau. L’hélicoptère n’a pas été en mesure d’attraper au vol le premier étage de la fusée Électron.

Ce devait être un succès pour Rocket Lab. Ce sera finalement une immense source de frustration. L’entreprise américaine a fait savoir vendredi 4 novembre qu’elle n’a pas pu effectuer la capture d’une fusée en plein vol. C’est un problème de télémétrie du premier étage qui est en cause. Il sera toujours possible de repêcher la fusée dans l’océan dans quelques heures.

La fusée va terminer sa course dans l’océan

« Nous venons de recevoir une mise à jour de l’équipe de récupération et malheureusement, il semble que nous ne pourrons pas ramener Électron au sec aujourd’hui, mais nous avons l’option de secours d’un amerrissage en mer et nous vous tiendrons au courant de cette opération dans les heures à venir », a écrit sur Twitter le compte officiel de Rocket Lab.

Electron vol
Le décollage s’est bien déroulé. // Source : Capture d’écran

Rocket Lab avait prévu de mobiliser un hélicoptère doté d’une sorte de perche, avec un crochet à son extrémité. Le but était d’accrocher le parachute freinant le premier étage de la fusée Électron lors de sa redescente vers la mer. Ensuite, l’aéronef devait repartir vers la terre ferme avec sa « proie », lui évitant ainsi un contact avec de l’eau salée.

Selon l’entreprise américaine, il y a eu une perte de télémétrie du premier étage lors de la rentrée dans l’atmosphère. Dans le cadre des procédures, et pour des raisons de sécurité, cela entraine le retrait de l’hélicoptère de la zone. Rocket Lab prend les choses avec philosophie : « C’est la raison d’être des programmes d’essai : pousser les systèmes à leur limite et itérer. »

Une précédente tentative, survenue au mois de mai, s’était mieux passée : l’hélico avait attrapé la fusée au vol, mais l’équipage avait pris la décision de la larguer peu après, à cause d’un comportement imprévu après la capture. Il faudra donc patienter quelques mois supplémentaires avant que la société puisse organiser un nouveau tir dont les conditions permettent une autre tentative.

Electron vol hélico
Une vue depuis l’hélicoptère, avec l’océan en toile de fond. Le fil blanc est l’outil qui devait attraper la fusée. // Source : Capture d’écran

Malgré tout, le vol demeure une réussite — et c’est sans doute là l’essentiel. L’envol de la fusée s’est bien passé depuis la base de lancement tout au nord de la Nouvelle-Zélande et les étapes ont pu être franchies sans difficulté, de la séparation du premier étage au déploiement du parachute lors de sa chute, en passant par le largage de la coiffe protégeant le satellite.

(mise à jour avec des précisions de Rocket Lab sur l’échec de la capture)