L’Homme ne serait finalement pas le seul à pouvoir cultiver de la nourriture, dans ses terres ou dans son jardin. La Gauphre à poche, une espèce de rongeurs issus des géomydés réussit à en faire tout autant.

Une récente étude partagée sur le site Current Biology, le 11 juillet 2022, démontre que nous ne sommes finalement pas les seuls agriculteurs de notre planète. La Gauphre à poche, une espèce de rongeurs appartenant à famille des géomydés et peuplant certains champs d’Amérique du Sud et du Nord, cultive, elle aussi, sa propre nourriture.

Ce rongeur est à l’écoute de son estomac

« Les Gauphres à poche du sud-est sont les premiers mammifères et cultivateurs non humains » explique le biologiste Francis Putz de l’université de Floride, dans une interview accordée à Eurokalert. Il poursuit ensuite en assurant que « l’agriculture est connue chez les espèces de fourmis, de coléoptères et de termites, mais pas chez les autres mammifères. »

Les chercheurs affirment avoir passé plusieurs mois à étudier et à observer les Gauphres à poche. Ces rongeurs passent leur vie dans des galeries souterraines creusées par leurs soins, l’étude mentionne que ces tunnels peuvent même dépasser les 100 mètres de long.

L’alimentation des Gauphres est basée exclusivement de racines qui poussent dans ces terriers, et que les rongeurs cultivent par la suite. Afin d’entretenir la croissance de ces graines, les Gauphres à poche utilisent leurs urines et leurs excréments. « Ils fournissent cet environnement parfait pour que les racines poussent et les fertilisent avec leurs déchets », explique la zoologiste et première auteure de l’étudie Veronica Selden.

Les racines cultivées par ces rongeurs sont la seule source de nourriture dont ils disposent. Selon les chercheurs, les Gauphres à poche seraient d’importants ingénieurs de l’écosystème—ils permettraient d’aérer le sol lorsqu’ils creusent et qu’ils renvoient les nutriments vers la surface.