Mercure, la planète rocheuse qui ressemble beaucoup à la Lune, vient de passer dans l’objectif de la sonde spatiale BepiColombo et dévoile une série de photos spectaculaires.

L’Agence spatiale européenne (ESA) vient de dévoiler une nouvelle série d’images le 27 juin 2022, prises par la sonde BepiColombo. Presque quatre ans après avoir quitté la Terre, la mission spatiale se rapproche de son objectif : mieux comprendre Mercure, la planète du système solaire qui a été la moins explorée parmi les planètes telluriques.

BepiColombo file vers son objectif : Mercure


BepiColombo est une mission d’exploration spatiale lancée le 19 octobre 2018. Son objectif est de placer en orbite autour de Mercure deux sondes : la première est un engin européen appelé « Bepi » (MPO, Mercury Planet Orbiter) et la seconde, de conception japonaise, s’appelle « Mio » (MMO, Mercury Magnetospheric Orbiter). Même s’il reste encore trois ans et demi de voyage avant de pouvoir enfin s’insérer en orbite de Mercure, la cible se rapproche de plus en plus.

Sans titre (1)
BepiColombo nous montre une image en noir et blanc de Mercure. // Source : ESA

Les nouvelles images de Mercure ont été obtenues lors du deuxième survol de la planète par la mission, le 23 juin — un premier survol de Mercure par BepiColombo avait déjà eu lieu en octobre 2021. Elles ont été capturées par l’une des caméras du Mercury Transfer Module. On peut y observer des cratères à la surface de la planète Mercure. Selon l’ESA, les premiers clichés de ce second survol ont été pris à une distance d’environ 800 kilomètres de Mercure, 5 minutes après le moment où BepiColombo était au plus proche de l’astre.

L’ESA a collecté plus de 56 images en noir et blanc, les compilant pour créer une courte vidéo, qui offre un meilleur aperçu de l’approche de la planète par le vaisseau spatial BepiColombo. Dans une publication partagée sur son site, l’Agence spatiale européenne explique qu’elle a d’abord visualisé les photos capturées par les caméras MCAM-2 puis MCAM-3, situées à chaque extrémité de l’engin spatial. 

Il reste énormément de questions auxquelles BepiColombo devrait apporter son lot de réponses, concernant la planète Mercure. Cela permettrait à l’Agence spatiale européenne de comprendre l’environnement magnétique de la planète et son exosphère. BepiColombo devrait arriver à destination en 2025.