Microsoft semble de plus en plus près de franchir l’étape supérieure avec le cloud gaming. La stratégie est simple : permettre à quiconque de jouer, à partir de n’importe quel appareil.

Ce qui était encore impensable il y a quelques jours est devenu une réalité le 5 mai 2022 : Fortnite est de retour sur iPhone et iPad, grâce à la technologie cloud de Microsoft. Ce pied de nez à la guerre commerciale et juridique que se livrent Apple et Epic Games cache une immense prouesse : aucun abonnement requis, rien à payer, un simple lien internet suffit à lever des barrières autrefois infranchissables.

Bien évidemment, Microsoft ne veut pas uniquement avoir le rôle de chevalier blanc dans cette histoire. Dans un communiqué publié le 5 mai, la multinationale annonce la couleur et ne cache pas ses ambitions : avec le cloud gaming, l’objectif assumé est de toucher 3 milliards de personnes. Il y a quelques années, on se moquait — gentiment — de Microsoft quand il évoquait le chiffre de 2 milliards. Il a été gonflé, ce qui prouve que la firme y croit dur comme fer, et de plus en plus.

Xbox Game Pass
Xbox Game Pass // Source : Microsoft

La Xbox partout, n’importe quand

Microsoft a choisi des termes simples pour caractériser sa philosophie, qui consiste à permettre à tout un chacun d’accéder à des jeux Xbox n’importe quand et n’importe où : Xbox Everywhere. Utiliser Fortnite comme fer de lance — et premier titre free-to-play accessible grâce au cloud — est malin, dans le sens où la réputation du Battle Royale n’est plus à faire. Beaucoup ont vu une impasse dans le conflit entre Apple et Epic Games, Microsoft y a vu un moyen de prouver que le cloud gaming peut être la solution. Et c’est hyper malin.

Grâce au cloud gaming et son potentiel immense en termes de couverture, « les joueuses et les joueurs de 26 pays ont joué sur plus de 6 000 appareils différents », se félicitent Microsoft. Aujourd’hui, on peut profiter de tout ou partie du catalogue Xbox sur : la Xbox One, la Xbox Series S, la Xbox Series X, un appareil Android, un appareil iOS, un PC (qu’importe sa puissance), un Mac et le Steam Deck. Demain, d’autres plateformes moins évidentes devraient apparaître, avec toujours ce souci de rendre le cloud gaming simple, donc universel.

« Xbox Everywhere inclut des accessoires comme des dongles HDMI pour le cloud gaming, des applications TV et même cette volonté de vous permettre de jouer à tous les jeux que vous possédez grâce au cloud », indique Tom Warren, journaliste de The Verge dans un tweet publié le 5 mai. On imagine assez facilement Microsoft lancer très bientôt une simple clé HDMI à brancher sur sa télévision pour, en quelque sorte, remplacer une console Xbox (qui offrira toujours la meilleure expérience, nous avait indiqué Phil Spencer).

Puis, il n’est pas impossible d’entrevoir un futur où les gammes TV de Samsung ou LG intégreront directement l’application dans leur écosystème maison (comme c’est le cas avec Google Stadia). Il suffira alors de relier une manette Bluetooth, et le tour sera joué. Il y a enfin le fantasme de voir des jeux Xbox en cloud sur une PlayStation ou une console Nintendo. Oui, c’est un fantasme.

Bref, tous les voyants sont au vert pour Microsoft, qui obtient de plus en plus le fruit de ses investissements. À date, « plus de 10 millions de joueuses et de joueurs » ont essayé le streaming via l’abonnement Xbox Game Pass Ultimate. Grâce à Fortnite et l’accès gratuit, ce chiffre devrait rapidement exploser.