Le premier épisode de la nouvelle série TV Star Wars, Le Livre de Boba Fett, sur Disney+, contient quelques références plus ou moins pointues aux films. Attention spoilers !

Voilà donc qu’une nouvelle série sur Star Wars est diffusée sur Disney+, depuis le 29 décembre 2021, à raison d’un épisode par semaine — elle en comptera sept en tout. Intitulée Le Livre de Boba Fett, la série en prises de vues réelles réunit un casting autour de Temuera Morrison, l’acteur néo-zélandais qui prête ses traits au célèbre chasseur de primes.

Car c’est bien sur Boba Fett que cette nouvelle série se focalise, en prolongeant indirectement le récit proposé dans The Mandalorian, une autre série produite dans des circonstances semblables et qui compte deux saisons. Celle-ci aussi est d’ailleurs proposée sur le service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) du géant du divertissement.

Petit évènement parmi les fans, la sortie d’une nouvelle œuvre dans le « canon » de Star Wars, c’est-à-dire qui fait partie de l’histoire officielle (à la différence de tout l’Univers Étendu développé durant l’ère précédant le rachat de Lucasfilm par Disney, qui a été écarté), constitue aussi un petit challenge, car c’est l’occasion d’essayer de dénicher les clins d’œil et les détails laissés par la production.

Ci-dessous, en voici quatre sur lesquels on souhaitait revenir, car ils nous paraissent les plus significatifs.

Attention : spoilers dans la suite de l’article ! Puisque l’on va parler de l’épisode 1 du Livre de Boba Fett, on va nécessairement décrire des séquences. Si vous ne l’avez pas vu, passez votre chemin. Sinon, poursuivez. En tout cas, la mise en garde de mise a été faite.

Le Livre de Boba Fett
Temuera Morrison, à gauche, aux côtés de Ming-Na Wen. // Source : Lucasfilm

On sait comment Boba Fett a survécu

Souvenez-vous : Boba Fett est un personnage qui est apparu pour la première fois dans Star Wars à l’occasion de l’épisode V, L’Empire contre-attaque (bon, en fait, c’est dans Au temps de la guerre des étoiles qu’il fait sa première apparition : c’est un téléfilm tourné après l’épisode IV, Un nouvel espoir, mais il est considéré comme raté et rares sont les personnes à l’avoir vu).

Le personnage, qui s’avère être un chasseur de primes de très haut niveau — il est recruté, lui et quelques autres, par l’Empire Galactique pour traquer Han Solo, et il traite directement avec Dark Vador, excusez du peu –, est revenu par la suite dans l’épisode VI, Le retour du Jedi.

Or c’est durant ce film que le sort de Boba Fett se joue à pas grand-chose. Dans un combat contre Luke Skywalker et ses amis, sur Tatooine, la planète désertique où Luke a passé toute sa jeunesse, le chasseur de primes est touché et chute dans la gueule d’une créature monstrueuse, enfouie sous les sables : le sarlacc. Il n’était pas alors clair si le mercenaire allait survivre.

Boba Fett sarlacc
On a tous nos jours sans, hein Boba. // Source : Disney

Lorsque la saison 2 de The Mandalorian est sortie, le public a pu découvrir, de façon officielle, que Boba Fett a effectivement survécu au système digestif du sarlacc. Mais on ne savait pas exactement comment : c’est cette interrogation que lève une bonne fois pour toutes l’épisode 1 du Livre de Boba Fett, en montrant de quelle façon le tueur s’est extirpé de la bête.

Il est intéressant de noter que dans l’Univers Étendu, la survie de Boba Fett avait déjà été validée dans de précédents récits, avec toutefois quelques variations dans la manière d’échapper aux sucs gastriques du monstre. Cependant, ces pistes ont été écartées en 2012, à la suite du rachat de Lucasfilm. Ou, plus précisément, la piste concernant la survie de Boba Fett a été ajustée.

Le mystère autour de l’évasion de Boba Fett est levé très tôt dans l’épisode. On voit le personnage reprendre connaissance, réaliser dans quel pétrin il se trouve et échafauder un plan pour filer. Pour cela, il va prendre de l’oxygène d’une armure de stormtrooper et ensuite attaquer les entrailles du sarlacc au lance-flammes. Radical, mais il faut bien survivre.

Max Rebo et Figrin D’an jouent toujours de la musique sur Tatooine

Il faut croire que Max Rebo se plaît sur Tatooine. Dans l’épisode VI de Star Wars, il y a une sorte d’éléphant bleu dans la cour de Jabba le Hutt qui joue de la musique. S’il est effectivement bleu, ce n’est pas vraiment un éléphant, mais un ortolan, une espère qui, il est vrai, possède quelques caractéristiques semblables avec les pachydermes de la Terre.

Or, il s’avère que Max Rebo, qui jouait donc dans l’épisode VI à bord d’une barge qui se dirigeait à proximité du sarlacc, officie toujours comme musicien dans Le Livre de Boba Fett. Sauf que dans la série, qui se déroule trois ans après Le retour du Jedi, l’ortolan a quitté le palais du Hutt pour rejoindre un bar situé dans l’une des grandes villes de Tatooine.

Max Rebo et Figrin D'an
Max Rebo et Figrin D’an. // Source : Lucasfilm

Il est à noter que Max Rebo n’est pas le seul musicien de l’époque à réapparaître : on trouve aussi Figrin D’an, un bith (c’est le nom de son espèce) qui est apparu dès Un nouvel espoir. Dans ce film, on l’aperçoit rapidement entrain de jouer d’une sorte de hautbois lorsque Luke Skywalker et Obi-Wan Kenobi entrent dans la cantina. Des années plus tard, il semble s’être mis à la guitare

Belle ambiance entre Trandosha et Kashyyyk

Cette référence-là est un peu plus technique : lorsque Boba Fett tient audience au palais de Jabba, en tant que maître des lieux, il reçoit un certain Dokk Strassi. Cette créature à l’aspect très reptilien s’avère être un trandoshan. Or, l’intéressé, qui est présenté comme le protecteur du centre-ville et de ses territoires commerciaux, ne vient pas les mains vides.

Il tient dans les mains une fourrure. On pourrait se dire qu’il s’agit-là d’un détail insignifiant, qu’il s’agit d’un simple présent de bienvenue à Boba Fett : mais une fourrure dans les mains d’un trandoshan signifie en général que c’est le reste d’un cadavre de wookie, l’espèce à laquelle appartient Chewbacca, le fidèle compagnon de Han Solo.

wookie trandoshan
Offrir la fourrure prise après avoir écorché un wookie. Euh… // Source : Lucasfilm

Il faut un peu de contexte pour comprendre de quoi on parle : il faut savoir que la planète Trandosha se trouve dans le même système planétaire que Kashyyyyk, la planète des wookies. Or, l’Empire Galactique a laissé les trandoshans réduire en esclavage de nombreux wookies lors d’une période de colonisation de Kashyyyk — avec des exactions évidentes, dont témoigne cette fourrure.

Retour à Mos Espa

Si vous tendez l’oreille, vous comprenez que l’action dans ce premier épisode se déroule à Mos Espa. Peut-être aviez-vous surtout le souvenir de Mos Eisley, qui est aussi une grande ville sur Tatooine. C’est à Mos Eisley qu’une partie de l’intrigue de l’épisode IV se déroule, avec notamment l’arrivée de Luke Skywalker et Obi-Wan Kenobi.

Mais Mos Espa a aussi eu ses personnalités de renom. C’est notamment là qu’un certain Anakin Skywalker a passé son enfance d’esclave, mais aussi sa mère, Shmi, ainsi que leur maître Watto. Si vous avez vu l’épisode I, La Menace fantôme, tout ceci devrait vous être familier. Qui sait, peut-être assistera-t-on à une course de modules…

Mos Espa
Vue aérienne de Mos Espa. //Source : Lucasfilm