Eric Roth travaille sur un PC vieux de 30 ans, qui ne peut contenir que 40 pages à la fois. Il doit les imprimer et les envoyer au studio. Cette contrainte est pour lui un atout créatif.

L’adaptation de Dune sortie en 2021 dans les salles est un succès. À la réalisation du film, Denis Villeneuve, qui avait déjà excellé dans le cinéma SF avec Premier contact. Si le réalisateur québécois a également participé au scénario, c’est le scénariste Éric Roth qui est en grande partie à l’œuvre. Il est déjà connu parmi les auteurs prisés d’Hollywood, avec, à son actif, Forrest Gump, Postman, A Star Is Born et bien d’autres productions.

Eric Roth a une méthode très particulière pour travailler. Il écrit ses scripts en utilisant un ancien ordinateur qui fonctionne avec le système d’exploitation MS-DOS — que l’on trouvait sur les PC dans les années 1980-90. Il utilise un logiciel nommé Movie Master, qui ne fonctionne que sur cet ancien système (absent du marché depuis 30 ans). Il s’agit essentiellement d’un fond noir avec du texte en blanc dessus.

« C’est à moitié une superstition et à moitié la peur du changement  », explique-t-il dans un reportage vidéo datant de 2014. Résultat : «  Personne ne peut se connecter à internet et le récupérer  ». Et en effet, le seul moyen de récupérer le fichier est de l’ouvrir directement depuis le poste de travail. Pour le transmettre au studio, « je dois leur donner des pages imprimées, puis ils doivent le numériser. »

Contrainte technique, avantage créatif

Dans la vidéo, Éric Roth ajoute que le système d’exploitation MS-DOS pose une contrainte technique de taille : le stockage est extrêmement limité. Seules 40 pages peuvent être conservées en mémoire.

Eric Roth sur son ordinateur sous MS DOS. // Source : Academy Originals

« Il y a 40 pages, et ensuite c’est à court de mémoire. Mais j’adore ça, car cela vous fait travailler par actes. Donc si je n’ai rien dit en 40 pages, je commence à sentir qu’il y a un problème. » Le scénariste explique ainsi que cette limite en nombre lui permet de chapitrer son récit, qu’il divise par tranche de 40 pages : chaque « acte » doit être solide en tant que tel, ce qui lui permet de sentir lorsqu’un script est trop vide.

Si le reportage vidéo date de 2014, il est plus que probable qu’Éric Roth continue de travailler avec le même programme. Lors d’un podcast diffusé en 2020 et retrouvé par Vice, le scénariste indique continuer d’écrire sous MS-DOS. Or, la production de Dune a commencé dès 2018. Une grande part des scripts du film a donc été écrite via ce programme datant d’il y a 30 ans.

Et ce sera sans doute le cas pour la suite du film, qui a été officiellement confirmée pour octobre 2023.

Le petit « twist » supplémentaire de l’anecdote est que les ordinateurs n’existent plus vraiment dans le futur décrit dans Dune, l’informatique ayant été bannie lors d’un événement déterminant de cet univers.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo