L’intelligence artificielle s’immisce partout et viendra peut-être bientôt sur le terrain des développeurs de jeu. C’est en tout cas le futur que laisse apercevoir une démo de GTA V entièrement développée par un réseau de neurones artificiel.

Vous vous souvenez peut-être du GTA V hyper réaliste créé par une IA. Le jeu de Rockstar inspire manifestement beaucoup les amateurs d’intelligence artificielle puisqu’une nouvelle expérience vient de voir le jour : un GTA V généré entièrement par un réseau neuronal artificiel.

L’exploit nous vient du Youtuber sentdex (Harrison Kinsley de son vrai nom) qui explique avoir voulu voir comment une IA construite pour recréer des niveaux de Pac-Man pouvait s’adapter à un jeu en monde ouvert comme GTA V. Le résultat est une bouillie de gros pixels relativement monotone du point de vue du gameplay. Mais techniquement, c’est un véritable bijou.

Des mondes entiers créés par des IA

« Tous les pixels que vous voyez-là sont générés automatiquement par un réseau de neurones au fur et à mesure que je joue  », explique le Youtuber. L’autoroute sur laquelle se balade la voiture, les reflets du soleil dans la vitre, l’ombre portée au sol, rien de tout ça n’a été programmé à la main. Tout a été construit par une IA qui s’est entraînée sur le vrai jeu. Le monde que l’on voit dans la vidéo ci-dessus est inspiré de GTA V, mais aucune de ses règles de fonctionnement n’a été produite par des cerveaux humains. C’est un jeu entièrement généré par une IA.

Pour arriver à ce résultat, Harrison Kinsley a eu besoin de l’aide de Nvidia qui lui a prêté une machine sur lequel l’IA s’est entraînée à tourner, à corriger sa conduite, à éviter des obstacles. Tout ça dans le but de comprendre et recréer ces mécaniques de jeu à sa sauce. Il y a bien évidemment eu quelques ratés comme ce moment ou, pour éviter une collision contre une autre voiture, l’IA a décidé de tout simplement scinder le véhicule d’en face en deux pour pouvoir passer. Pas très poli, mais plutôt efficace.

L’IA qui s’entraîne à jouer à GTA V // Source : GitHub — GanTheftAuto

L’ingénieur s’est ensuite appliqué à créer un Réseau antagoniste génératif (ou generative adversarial networks [GANs] en anglais), un type d’intelligence artificielle qui oppose deux réseaux de neurones : un premier qui va générer des échantillons d’image (générateur) et un second (discriminateur) qui va analyser ces échantillons face à des images réelles du jeu pour évaluer leur crédibilité. C’est ce type d’algorithmes qui a été utilisé pour créer ces photos de gens qui n’existent pas par exemple. En travaillant en tandem, avec le discriminateur qui corrige perpétuellement la production du générateur, ces réseaux neuronaux sont parvenus à recréer une version de GTA V à l’aspect quelque peu onirique et intrigant.

Un concept qui ne demande qu’à être amélioré

La démo technique n’est pas des plus impressionnante, mais quand on comprend que tout a été créé par une machine qui n’a jamais eu accès au code du jeu, on aperçoit une partie des possibilités qu’offre ce type d’intelligence artificielle : des mondes virtuels entiers créés en direct par des ordinateurs, sans intervention humaine. Dans sa vidéo, Harrison Kinsley explique que tout cela a été créé relativement rapidement en ne laissant pas beaucoup de temps à l’IA pour jouer et comprendre le fonctionnement de GTA. On évalue du coup à quel point une IA à qui on laisserait plus de temps pourrait améliorer le résultat. « J’ai du mal à imaginer un futur ou des moteurs de jeu ou des systèmes d’exploitation n’utiliseront pas ce genre d’IA », jubile le Youtubeur.

Si vous voulez mettre les mains sur cette démo, le code est disponible sur Github. Celles et ceux qui n’ont pas peur de mettre les mains dans le cambouis pourront explorer ce bout de monde, entièrement imaginé par des machines.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo