Sorti en accès anticipé en 2013, le jeu de survie Rust est en train de connaître un engouement sans précédent sur Twitch et Steam.

Si vous faites un petit tour sur la plateforme Twitch, vous allez constater qu’un titre au nom méconnu truste le haut des charts. Depuis plusieurs jours, Rust réunit plusieurs dizaines de milliers de spectateurs — ils sont plus de 200 000 au moment où nous écrivons ces lignes, le 19 janvier. Il n’est pourtant pas de la première jeunesse. Comme l’indique le site internet officiel, Rust est disponible sur Steam depuis… 2013. Il fut d’abord lancé en accès anticipé avant de prendre son vrai envol en 2018. La semaine dernière, il a terminé en tête des ventes.

Rust se définit comme un jeu de survie basé sur les interactions entre les joueurs, un genre devenu très populaire aujourd’hui. Il s’agit d’une expérience réaliste où il faut se battre contre la faim, la soif, le froid et… les autres joueurs. Le titre, très communautaire, permet d’accomplir des tâches simples (allumer un feu, construire un abri, chasser, pêcher…). Sur des serveurs moins hostiles, on peut même créer des alliances avec d’autres joueurs pour, éventuellement, créer une ville où chacun tiendra un rôle. Ces caractéristiques paraissent pertinentes en cette période de crise sanitaire qui peut inciter les gens à se retrouver au sein de divertissements — à distance. En 2020, c’est le jeu vidéo Among Us, inspiré des règles du Loup-Garou, qui en avait profité.

Rust sur Twitch // Source : Capture d’écran Twitch

Comme Among Us, Rust a le pouvoir de réunir les gens

Au fil des ans, Rust a su se bâtir une communauté très fidèle, à en croire les statistiques fournies par SteamCharts. En 2020, alors qu’il était encore peu connu, le titre développé par Facepunch Studios réunissait constamment plus de 50 000 joueurs. En 2021, il a connu son plus gros pic jamais enregistré, avec plus de 240 000 utilisateurs connectés en même temps. Avant de connaître cette hausse fulgurante de popularité, Rust reposait donc déjà sur un socle solide de joueurs (5 millions d’unités vendues, selon les chiffres officiels). Il faut dire que les développeurs proposent, chaque mois, une mise à jour qui permet d’ajouter des fonctionnalités et de corriger des bugs. 

Il ne faut pas occulter non plus l’impact des streamers sur la popularité soudaine de Rust. Ces dernières semaines, des personnalités comme pokimane (7,1 millions d’abonnés) ou shroud (8,9 millions d’abonnés) ont diffusé des parties, permettant à Rust de connaître une vraie exposition. En prime, Facepunk Studios a annoncé, dans un communiqué publié le 7 janvier, la mise en place des récompenses Twitch Drops. «  Vous pouvez obtenir des objets et des skins uniques simplement en regardant vos streamers favoris  », explique le studio. Par exemple, regarder une diffusion pendant deux heures permet de recevoir un canapé — un élément essentiel pour la survie. Mieux, plusieurs streamers se sont associés pour fournir des tenues exclusives. Parmi les noms cités, on retrouve… pokimane et shroud. Certaines personnalités se sont par ailleurs réunies sur un serveur privé créé par OfflineTV, rapportait GameRant dans un article publié le 5 janvier. Où l’on comprend que ce rassemblement s’est transformé en télé-réalité 2.0, de quoi créer du drama et… faire de l’audience.

Ce succès grandissant pourrait bien se poursuivre tout au long de l’année pour Rust, étant donné l’excellent suivi dont fait preuve Facepunk Studios. Sans compter que des versions PlayStation 4 et Xbox One devraient être lancées très bientôt. Le timing paraît idéal.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo