Le 10 novembre prochain, Microsoft lancera la Xbox Series X et la Xbox Series S. Les deux consoles appartiennent à la même génération, mais se différencient sur plusieurs points, notamment celui de la puissance.

Il n’y aura pas une, mais deux nouvelles Xbox en fin d’année. Microsoft a décidé de voir double pour la future génération : à compter du 10 novembre, on pourra acquérir la Xbox Series S (299,99 euros) ou la Xbox Series X (499,99 euros). Les deux produits partageront le même catalogue et font partie d’une même gamme. Néanmoins, il y a plusieurs différences notables à souligner — en plus du prix.

La Xbox Series S et la Xbox Series X n’ont pas tout à fait le même positionnement. La première se destine à un public moins exigeant quand la seconde s’adresse aux joueuses et joueurs qui veulent s’adonner à leur passion dans les meilleures conditions. Elles permettent à Microsoft d’agrandir sa cible et, surtout, de proposer la nouvelle génération de consoles à un prix défiant toute concurrence.

Comment se distinguent la Xbox Series S et la Xbox Series X ? Il est temps de faire le point.

Une console versus une tour de PC

La Xbox Series X est une tour de PC, la Xbox Series S est une console traditionnelle : voilà comment nous pourrions résumer le design des deux machines. Microsoft avait très vite levé le voile sur la silhouette de la Xbox Series X, qui repose sur un look atypique. La firme de Redmond a fait ce choix pour une raison technique : plus puissante, elle réclame une dissipation de la chaleur idéale.

À l’inverse, la Xbox Series S reprend la charte amorcée par la Xbox One S et reprise pour la Xbox One X. Plus élégante et beaucoup plus menue (-60 % environ), elle se fondra plus facilement dans un salon. Pour Microsoft, elle est tout simplement la plus petite Xbox jamais conçue.

Du côté de la finition, la Xbox Series X est noire tandis que la Xbox Series S est blanche. On retrouvait déjà ce code couleur sur la famille Xbox One S/Xbox One X (blanc pour le pied de gamme, noir pour le haut de gamme). Elles seront livrées avec la même manette.

Le point sur les dimensions :

  • Xbox Series S : 151 x 63 x 275 mm ;
  • Xbox Series X : 151 x 151 x 301 mm.
Xbox Series S versus Xbox Series X // Source : Twitter WalkingCat

La puissance pour la Xbox Series X

Du côté des caractéristiques, la Xbox Series X et la Xbox Series S partagent bien plus qu’on pourrait le croire. Elles s’appuient par exemple sur le même processeur (la S est légèrement sous-cadencée). C’est surtout sur la carte graphique que la plus chère enterre sa petite sœur : la Xbox Series X revendique une puissance de 12,15 téraflops là où la Xbox Series S est limitée à 4 téraflops. C’est le point de bascule entre les deux consoles.

Les différences entre la Xbox Series S et la Xbox Series X :

Xbox Series X Xbox Series S
Processeur  AMD Zen 2, 8 cœurs @ 3,8 Ghz AMD Zen 2, 8 cœurs @ 3,6 Ghz
Carte graphique AMD RDNA 2 @ 1,825 Ghz (52 CUs) AMD RDNA 2 @ 1,565 Ghz (20 CUs)
Puissance graphique 12,15 tflops 4 tflops
Stockage SSD 1 To SSD 512 Go
Stockage extensible (carte mémoire) 1 To
Lecteur Blu-ray UHD Oui Non

En termes de connectiques, la Xbox Series S et la Xbox Series X sont dotées de la même manière :

  • Un port HDMI 2.1 ;
  • Trois ports USB (un à l’avant) ;
  • Un port Ethernet ;
  • Un slot pour une carte mémoire.
Xbox Series X // Source : Microsoft

4K ou 1440p

La différence de puissance graphique se répercutera sur la qualité d’image. Microsoft promet de la 4K native avec la Xbox Series X et du 1440p avec la Xbox Series S. Dans les deux cas, le framerate — ou taux d’images par seconde — devrait au moins atteindre les 60 fps et pourrait grimper jusqu’à 120 fps (pour certains jeux). En somme, la multinationale n’a pas voulu sacrifier le confort (le framerate) et a préféré jouer sur la fidélité graphique (la définition). La Xbox Series S sera bien évidemment capable de mettre l’image à l’échelle pour qu’elle s’affiche quand même en 4K sur un téléviseur idoine (upscaling).

La Xbox Series S et la Xbox Series X seront compatibles avec les technologies suivantes :

  • Ray tracing ;
  • Variable Fresh Rate (VRR) pour améliorer la netteté des mouvements en ajustant constamment la fréquence d’actualisation des images envoyées par la source vers l’écran ;
  • Variable Rate Shading (VRS) ou une technologie brevetée qui permet aux développeurs d’améliorer le framerate en jouant sur la résolution d’une partie de l’image ;
  • Auto Low Latency Mode (ALLM) qui permet à un téléviseur compatible de basculer automatiquement en Mode Jeu ;
  • Xbox Velocity Architecture ou architecture optimisée pour un accès rapide au contenu des jeux (les studios pourront charger jusqu’à 100 Go de contenu) ;
  • Smart Delivery qui permet d’adapter la qualité d’image à la console ;
  • HDR pour les jeux (plus tard en Dolby Vision).

Pas de lecteur Blu-ray UHD pour la Xbox Series S

En matière de fonctionnalités, la Xbox Series X et la Xbox Series S offriront la même expérience : interface similaire, accès aux mêmes applications et services (y compris le Xbox Game Pass), compatibilité 4K et HDR pour les plateformes de SVOD (exemple : Netflix), rétrocompatibilité des jeux et accessoires… Néanmoins, la Xbox Series S, dépourvue d’un lecteur de disque, ne pourra pas lire des films ou séries en Blu-ray UHD. C’est pourtant le cas pour la Xbox One S.

Pourquoi y a-t-il 200 euros d’écart ?

La Xbox Series S s’appuie sur un prix canon : 299,99 euros. Il faudra en mettre 200 de plus pour acquérir une Xbox Series X. Cette somme permettra d’avoir une plus belle image (4K native contre 1440p), un lecteur Blu-ray UHD et 500 Go de stockage en plus (ce qui pourra compter si le poids des jeux augmente énormément).

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo