La co-réalisatrice du film, Lily Wachowski, a confirmé ce mardi 4 août que Matrix contient depuis le début des allégories autour de la transidentité.

« Le monde n’était pas encore vraiment prêt », lâche Lilly Wachowski, dans une interview publiée via Netflix mardi 4 août 2020. Durant cet entretien, la co-réalisatrice de Matrix fait des révélations sur l’une des véritables significations de la saga, 21 ans après la sortie en salles du premier film — et à quelques mois du nouvel opus, Matrix 4. Elle explique alors que Matrix est, depuis toujours, une allégorie de transidentité.

La métaphore est d’abord celle de l’émancipation : il est question de retrouver sa véritable forme, en s’échappant d’un monde où l’on est piégé dans une forme qui n’est pas véritablement la nôtre. Matrix ajoute à cela la notion de transformation, rappelle la réalisatrice, et une transformation qui semble à l’origine impossible, puis qui devient possible. Et c’est pour cela que le film peut parler aux personnes transgenres, relève Lily Wachowski. « La façon dont ils/elles viennent vers moi et disent : ces films ont sauvé ma vie. Je suis reconnaissante de pouvoir leur lancer une corde pour les aider dans leur voyage. »

Le personnage de Switch

Dans la vidéo, la réalisatrice explique être heureuse que « l’intention initiale ait été révélée ». Lily et Lana Wachowski ont toutes deux entamé leur transition dans les années qui ont suivies la sortie du premier film. Lily Wachowski précise ainsi qu’elle ne savait pas dans quelle mesure sa transidentité actuelle était au fond de son esprit quand elle et sa sœur l’ont écrit, mais qu’il y avait déjà ce « feu ».

C’est ainsi que le personnage de Switch est né, au début. Dans le script d’origine, Switch avait une forme féminine dans la matrice, et une forme masculine dans le vrai monde. Le personnage aurait alors été la consécration du message de Matrix autour de la transidentité. Mais le choix de la production se tourne finalement vers une seule forme pour Switch, interprété par Belinda McClory. Que Switch était un personnage transgenre dans les premiers scripts était une rumeur qui n’avait pas été confirmée jusqu’ici.

Le personnage de Switch devait originellement être une femme dans la matrice et un homme dans le monde réel. // Source : Matrix

Quant à la raison pour laquelle cette signification profonde du film a peu été évoquée par les deux réalisatrices jusqu’à maintenant, et abordé de manière seulement allégorique dans le film, Lily Wachowski explique que l’industrie n’était pas prête. « Quand vous faites des films, c’est une forme publique d’art. Je pense qu’avec n’importe quel art que vous diffusez dans l’univers, il y a un processus de lâcher-prise car cela entre dans le débat public. J’aime le processus évolutif faisant qu’en tant qu’êtres humains nous vivons l’art de manière non-linéaire ; que nous pouvons toujours parler de quelque chose de façon nouvelle et avec un éclairage neuf. »

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo