Les bruits de couloir évoquent la commercialisation d'une Xbox Series S, une console qui serait moins puissante que la Xbox Series X. Et donc moins chère. C'est là toute son importance.

Sony a surpris tout le monde en annonçant deux versions de sa PlayStation 5 : une classique et une dépourvue d’un lecteur de disque. On attendait plutôt Microsoft sur ce terrain-là et, pour l’heure, seule la Xbox Series X, autoproclamée console la plus puissante, a été officialisée. Tout porte à croire, néanmoins, qu’il y aura un autre modèle lancé en fin d’année. Le suffixe ‘Series X’ est d’ailleurs un indicateur, sachant que la stratégie de la firme de Redmond est de lancer toute une gamme Xbox.

Dans un article publié le 26 juin, le journaliste Tom Warren, officiant pour The Verge, relance le sujet. Un document ayant un lien avec le kit de développement Xbox a fait l’objet d’une fuite sur internet et des sources proches de l’intéressé ont confirmé l’existence de la Xbox Lockhart — un nom de code déjà apparu par le passé. Elle s’intégrerait dans le fameux Project Scarlett, qui fut longtemps le nom de la Xbox Series X.

Pourquoi Microsoft doit commercialiser cette Xbox Series S

En toute logique, cette Xbox Lockhart devrait s’appeler la Xbox Series S, si l’on se réfère à la nomenclature actuellement appliquée à la gamme Xbox One (Xbox One S et Xbox One X). Moins chère que la Xbox Series X, elle serait logiquement moins puissante. Tom Warren mentionne la fiche technique suivante : un GPU déployant une puissance de 4 téraflops (contre 12 sur la X), un processeur moins bien cadencé et 5,5 Go de RAM (contre 13,5). Avec ces caractéristiques revues à la baisse, la Xbox Series S ne viserait pas la définition 4K mais le 1080p et le 1440p. Le kit de développement conçu par Microsoft proposerait un mode Lockhart pour tester les performances d’un jeu sur cette plateforme moins bien lotie. 

La Xbox Series S pourrait être commercialisée en même temps que la Xbox Series X afin de laisser le choix aux joueurs, sauf si les plans de Microsoft ont changé d’ici là. Elle est susceptible d’être officialisée lors d’un futur épisode des Xbox Inside, ces conférences diffusées en direct sur internet et dont la prochaine édition se tiendra au mois de juillet. Si elle se concentrera sur les futurs jeux exclusifs édités par Microsoft, elle pourrait être l’événement idéal pour évoquer la Xbox Series S.

Xbox Series X // Source : Microsoft

Cette deuxième console apparaît importante pour Microsoft dans sa lutte contre la PlayStation 5 pour conquérir le salon. Elle permettrait à la multinationale de proposer la nouvelle génération à un tarif inférieur, en visant un public aux yeux duquel la 4K n’est pas primordiale. Pour rivaliser avec la PS5 Édition Digitale, qui sera certes plus puissante, le prix plancher sera essentiel. Avec la Xbox Series S, Microsoft s’offrirait la possibilité de vendre la console la plus abordable. Dans les yeux de certains joueurs, c’est un argument qui compte.

Au-delà de ces considérations purement commerciales et concurrentielles, la Xbox Series S s’inscrit pleinement dans la stratégie de Microsoft. Le constructeur veut multiplier les points d’entrée vers son écosystème et, à l’arrivée, ce n’est pas la plateforme qui prime dans son esprit. C’est pour cette raison que ses jeux continueront d’être proposés sur la Xbox One, contrairement à Sony qui veut miser sur des exclusivités PS5 d’entrée. En ce sens, la Xbox Series S pourrait constituer un excellent Cheval de Troie pour le Xbox Game Pass, service de jeux vidéo par abonnement. Et elle le sera bien davantage quand l’offre basculera sur la technologie de streaming grâce à Project xCloud. Pour terminer, Microsoft a développé la technologie Smart Delivery, qui assure de profiter de la meilleure version du jeu en fonction de la console possédée : encore un élément qui faciliterait la cohabitation entre les deux consoles.

Partager sur les réseaux sociaux