Disney a supervisé la parution d'une minisérie de comics qui revient sur le passé de Kylo Ren et sur l'histoire de son sabre laser si atypique. Si les fans connaissaient déjà tout ou presque de cette arme dès 2015, cette mise en image permet de toucher un public qui a pu rater ce récit. Alors, d'où vient le sabre laser de Kylo Ren ?

C’est l’un des sabres laser les plus remarquables de Star Wars, avec celui de Dark Maul et sa double lame caractéristique qui jaillit à chaque extrémité de la poignée. Introduite pour la première fois avec l’épisode VII de la troisième trilogie, intitulé Le Réveil de la Force, l’arme du grand méchant Kylo Ren a immédiatement retenu l’attention du public, car la lame d’énergie sort par l’ouverture classique, mais aussi par les côtés.

Visuellement, le rendu est très spectaculaire, puisqu’on a l’impression de voir une sorte de croix enflammée entre la garde et la lame, avec sa couleur écarlate, typique des adeptes du Côté Obscur — c’est cette couleur qu’adoptent Dark Vador, Dark Maul, Palpatine ou encore le comte Dooku. En effet, des jets intenses s’échappent des deux quillons perpendiculaires au corps de l’épée, comme des chalumeaux.

Ce faisceau d’énergie est d’ailleurs très agité. Contrairement à un sabre laser standard qui semble droit et stable, l’arme de Kylo Ren paraît torturée : elle crépite, elle vacille, elle crache des étincelles. En un mot, elle est chaotique. Elle se révèle l’écho parfait de la personnalité abîmée de l’apprenti seigneur maléfique, qui fut autrefois un  chevalier Jedi prometteur avant de basculer.

Kylo Ren vs Rey et Finn
Cette garde enflammée s’avère aussi avoir une utilité en combat. Finn l’apprendra à ses dépens, lorsque la garde sera plongée dans sa chair. // Source : Disney

Des comics racontent le passé de Kylo Ren (et l’histoire de son sabre)

Bientôt six ans se sont écoulés depuis la présentation de ce sabre laser si atypique. Une arme que Disney a décidé de mettre à l’honneur dans une minisérie de comics éditée par Marvel. Le site Comic Book rapporte que les quatre numéros de The Rise of Kylo Ren (L’Ascension de Kylo Ren) sont désormais commercialisés aux États-Unis et qu’ils sont l’occasion de découvrir son origine.

Cette BD est scénarisée par Charles Soule et illustrée par Will Sliney, deux auteurs qui ont chacun travaillé précédemment sur d’autres projets liés à la saga.

The Rise of Kylo Ren

Mais en réalité, il n’est pas tout à fait exact de dire que ces comics dévoilent l’origine du sabre laser de Kylo Ren. En fait, des informations assez précises sur l’arme étaient déjà connues dès le mois de décembre 2015, quand est sorti au cinéma l’épisode VII, grâce à la publication, en parallèle, de divers ouvrages officiels comme l’encyclopédie illustrée Star Wars : The Force Awakens : The Visual Dictionary.

Ces informations étaient dès le 18 décembre consignées dans Wookipédia par exemple, une encyclopédie collaborative de référence sur Star Wars (le film étant sorti dès le 16 décembre en France et le 18 aux USA). Et quatre jours plus tard, leur provenance était indiquée par une source. Des éléments que les fans les plus passionnés connaissaient donc déjà.

Star Wars : les 9 questions en suspens après l’Épisode 9, L’Ascension de Skywalker »]

Ainsi, les internautes pouvaient déjà lire à l’époque l’explication selon laquelle « un unique cristal Kyber fissuré, à peine capable de contenir la puissance de l’arme, a nécessité les évents latéraux qui ont produit ces quillons de garde croisés et ont donné aux lames de plasma rouge de l’arme un aspect instable et strié ». Par la suite, l’article s’est étoffé avec d’autres sources officielles.

Aujourd’hui, celui-ci est décrit ainsi : « le sabre laser modifié comportait une garde croisée basée sur un design ancien datant du grand fléau de Malachor [une antique bataille entre l’ordre Jedi et bataille et l’empire Sith, sur la planète Malachor, ndlr] et contenait un cristal Kyber fissuré, ce qui nécessitait des évents latéraux de chaque côté de la poignée afin de détourner la chaleur supplémentaire générée par le cristal ».

cristal Kyber Star Wars
Un sabre laser tenu par Rey. Brisé, il laisse le cristal Kyber exposé. // Source : Disney

Dans Star Wars, rappelle HoloNet, une encyclopédie de référence en français sur l’œuvre de George Lucas, les cristaux Kyber sont des cristaux semi-organiques pouvant canaliser et enrichir l’énergie. Ils se trouvent au cœur des sabres laser. De base, ces cristaux sont incolores, mais il se colorent lorsqu’ils sont « réveillés » et entrent en résonance avec des êtres sensibles à la Force, comme un Jedi ou un Sith.

Ce que permet la série de comics, dont le dernier tome est paru aux États-Unis le 11 mars 2020, c’est en fait de mettre en images ce que des entrées encyclopédiques officielles décrivaient jusqu’à présent. Une manière de prolonger et compléter les sources autour de Ben Solo, notamment avec la sortie d’un autre guide officiel, cette fois consacré au dernier film de la troisième trilogie, L’Ascension de Skywalker.

Un cristal craquelé lors de sa manipulation

À l’origine, Kylo Ren était doté d’un sabre laser à lame bleue. Il n’était d’ailleurs pas encore Kylo Ren, mais Ben Solo, fils de Han Solo et Leia Organa. Mais le jeune homme, se sentant trahi par Luke Skywalker durant sa formation de Jedi et alors que l’influence de Snoke s’emparait de son esprit, a pris un autre chemin que celui des Jedi. Il a alors commencé à modifier son arme pour lui donner une teinte écarlate.

Sauf qu’à l’époque, Ben Solo était bien trop inexpérimenté pour manipuler ce genre de minéral. Leur étude est en effet décrite comme « particulièrement complexe » et « leurs propriétés d’amplification de l’énergie les rendent impossibles à tailler avec un laser ». En fait, le risque est surtout « d’en altérer la structure cristalline ». Et c’est ce qui s’est passé ici, avec un procédé qui a été imparfaitement exécuté.

Kylo Ren vs Rey
L’un des plans les plus réussis de l’épisode VII, avec ce duel dans une forêt enneigée. // Source : Disney

En voulant suivre le rituel qui consiste à faire « saigner » un cristal Kyber, et ainsi rougir la lame, Kylo Ren s’est raté et a fracturé le minéral, causant la fameuse instabilité de l’arme. C’est donc par la modification du design de la poignée et de la garde de son sabre que Kylo Ren a trouvé un moyen de canaliser l’émission incontrôlée du cristal et surtout d’en évacuer le surplus d’énergie.

Kylo Ren n’a jamais cherché à reconstruire un sabre laser après cet épisode, alors qu’il aurait pu se doter d’une arme dangereuse. Il n’a pas non plus cherché à le réparer par la suite, alors même que l’on dit qu’il aurait pu finir par y arriver, alors même que le cristal aurait pu finir par surcharger et exploser pendant le fonctionnement de l’arme, risquant de blesser grièvement son porteur.

Partager sur les réseaux sociaux