Saga culte imaginée par Blizzard, Warcraft a eu droit à une adaptation ambitieuse au cinéma. On a fait l'effort de la revoir en Blu-ray UHD.

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Projet à risque, le film Warcraft a très vite été oublié — malgré son immense succès en Chine. Il y avait pourtant un bon réalisateur derrière, en l’occurence Duncan Jones (Moon, Source Code). Plusieurs années après sa sortie, on lui a redonné sa chance, en Blu-ray UHD cette fois.

Le Film

Fallait-il adapter Warcraft en film ? Chacun aura son avis sur la question et, de toute évidence, Universal et Blizzard auraient voulu en faire un Seigneur des anneaux 2.0 pour contenter une horde de fans. Mais encore fallait-il ne pas condenser un univers aussi riche. Duncan Jones, fils de David Bowie, fait ce qu’il peut et, en vérité, ne manque pas de sincérité, ni de fidélité. Il a même quelques idées de mises en scène bien senties.

À l’arrivée, on pourrait presque affirmer que Warcraft : Le commencement ressemble au bal des meilleurs cosplayeurs, réunis devant un fond vert. Car, techniquement, force est de reconnaître que le rendu est trop artificiel pour vraiment convaincre. On a vu pire adaptation mais Warcraft méritait bien mieux.

Warcraft : Le commencement // Source : Universal Pictures

L’Image : 4/5

Warcraft : Le commencement fait partie des premiers Blu-ray UHD commercialisés en France — sous le pavillon d’Universal Pictures (c’était en 2016, ce qui commence à dater). Ce faisant, certains ont peut-être découvert le support avec ce film, qui propose globalement une belle image si l’on s’arrête à la simple définition. Il y a du détail à en revendre, surtout sur les peaux des Orcs ou les armures des humains. En revanche, il faut garder en mémoire que l’on voit encore plus les incrustations numériques.

Avec ses multiples reflets et effets visuels (les pouvoirs magiques, pour ne citer qu’eux), on s’attendait à ce que Warcraft : Le commencement soit une vitrine pour le HDR. Finalement, on s’étonnera que l’image ne soit pas un peu plus éclatante (les flammes peinent à ressortir, tout comme les rayons du soleil). L’ensemble manque de nuance, et c’est dommage pour les yeux.

Warcraft : Le commencement // Source : Universal Pictures

Le Son : 5/5

La piste Dolby Atmos, de son côté, vient rattraper le coup. En plus d’être disponible en anglais et en français (ce n’est pas toujours le cas), elle offre un spectacle généreux, qui appuie les rares batailles comme on peut s’y attendre. Les bruitages sont vifs, précis et correctement placés, avec une sensation d’enveloppement qui immerge le spectateur avec beaucoup d’intelligence.

Par ailleurs, il y a les quelques effets de hauteur qui s’avèrent très réussis, notamment quand les fameux Hippogriffes — montures ailées — s’invitent à l’écran. Si vous désirez entendre ce que votre installation home cinéma a dans le ventre, Warcraft : Le commencement constitue une excellente base.

Le Blu-ray UHD de Warcraft : Le commencement est disponible à moins de 30 euros

Partager sur les réseaux sociaux