Des étudiants de Miami ont créé des affiches qui divulgâchent des films et séries pour faire regretter aux gens d'être sortis de chez eux en période de confinement. L'initiative n'a rien à voir avec Netflix, contrairement à de fausses informations qui circulent en ligne.

«  Si le virus ne vous empêche pas de sortir de chez vous, les spoilers le feront. » Cette phrase est tirée d’une vidéo de 45 secondes que beaucoup pensent avoir été créée par Netflix. Ce n’est pourtant pas le cas.

Le clip prétend que la plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD)  aurait commencé à afficher des posters géants dans les rues des villes américaines, qui divulgâchent des moments clés de l’intrigue de certaines séries. « La meilleure manière d’endiguer la pandémie de coronavirus est de rester à la maison. Mais certaines personnes pensent tout de même qu’ils peuvent continuer de sortir et s’amuser », assène le court spot. La capture d’écran ci-dessous a été floutée par Numerama pour ne pas vous spoiler les contenus concernés.

Les fausses campagnes de pub (spoilers cachés par Numerama)

Netflix dément, la rumeur se répand quand même

Cette fausse campagne de communication tourne depuis quelques jours sur les réseaux sociaux — elle a été mise en ligne le 25 mars 2020, et de nombreux internautes l’ont depuis partagée en pensant qu’elle venait de la plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD). Le 29 mars, elle a pris une ampleur plus importante à cause d’un tweet d’une internaute qui a été partagé plus de 76 000 fois à l’heure où nous écrivons ces lignes, en à peine 24 heures. Bien que la personne ait ensuite ajouté une clarification sur la provenance de cette vidéo, elle n’a pas supprimé le premier gazouillis, ce qui contribue malheureusement à la propagation très rapide de cette fausse information.

La vidéo vient en fait de l’école de publicité de Miami (Miami Ad School), dont certains étudiants ont vraiment disséminé quelques affiches « spoilers » dans les rues de la ville. Un internaute a même souligné que certains panneaux d’affichages étaient régulièrement utilisés pour des test d’étudiants.

Le compte officiel de Netflix US a beau avoir démenti officiellement, expliquant qu’il ne spoilait pas ses propres séries (« nous soutenons le message qui vise à dire aux gens de rester chez eux, mais il n’y a pas de spoiler provenant de Netflix »), les tweets continuent de se multiplier, propageant une information erronée. Il faut dire que la vidéo est faite de telle manière que l’on pourrait vraiment penser qu’il s’agit d’une communication de Netflix : le spot est écrit à la première personne du pluriel («  nous avons pris une décision extrême »), avec des photomontages du compte Instagram officiel de Netflix.

Ceci est un montage de l’école de publicité de Miami

Plusieurs détails pouvaient néanmoins mettre la puce à l’oreille : le spot utilise un juron (« stay the fuck home »), ce qui n’est pas dans les habitudes d’une grande multinationale comme Netflix. En allant faire un tour sur le compte Instagram officiel de la plateforme, on remarque aussi facilement qu’elle n’a publié aucun message qui fasse référence, de près ou de loin, à cette vidéo. Pour finir, même si Netflix est une plateforme qui communique souvent de manière informelle et proche de ses abonnés, la dimension moralisatrice doublée d’une notion punitive très forte semble beaucoup trop risquée et violente pour une communication officielle.

Morale de l’histoire : essayez de toujours vérifier la source d’une information lorsque vous la partagez en ligne. Si vous doutez ou si elle vous semble un peu trop « grosse » pour être vraie, n’oubliez pas que des internautes se sont probablement posé la même question que vous : déroulez un tweet ou une publication Facebook pour en lire les commentaires est souvent un bon réflexe à avoir.

Partager sur les réseaux sociaux