Entre l'adaptation en BD de son roman culte, un recueil de nouvelles et une analyse philosophique, voici de quoi compléter votre bibliothèque autour d'Alain Damasio.

L’année 2019 fut celle du retour de l’un des plus grands écrivains français en littérature de l’imaginaire : Alain Damasio. Après deux romans cultes, et près de 10 ans après sa dernière parution, il a publié Les Furtifs en avril dernier chez La Volte. L’ouvrage a été vendu à des dizaines de milliers d’exemplaires, signe que le public est largement au rendez-vous.

C’est donc l’année parfaite pour glisser des ouvrages en lien avec Alain Damasio au pied du sapin. Car, même quand on est fan de l’auteur, on passe parfois à côté de quelques œuvres qui pourraient pourtant nous offrir de nouvelles dimensions.

La bande-dessinée de La Horde du Contrevent

Delcourt

C’est peut-être le plus grand chef d’œuvre d’Alain Damasio. La Horde du Contrevent est un immense livre-univers aux accents politiques, sociaux et philosophiques. Ce planet opera ambitieux retrace le périple d’un équipage dont la mission est de retracer la source du vent — qui balayent la surface de cette planète, en provenant d’une seule et même direction. Cette « horde » d’hommes et de femmes a été formée depuis l’enfance pour cette mission. Un chef d’oeuvre tant sur la narration, pour l’originalité de l’histoire contée, que sur le plan purement littéraire.

Une adaptation en bande-dessinée pouvait faire peur : comment retranscrire toute la complexité de ce scénario, toute la profondeur philosophique véhiculée par Alain Damasio ? C’est un défi réussi pour Éric Henninot. Le tour de force le plus marquant du dessinateur est peut-être dans les visages : les expressions dégagent la détermination, la résignation et toutes sortes de sentiments avec force, si bien que cela exprime par les traits toute la profondeur humaine qu’Alain Damasio exprime par les mots. Les deux tomes répondent aux mêmes grandes qualités, sont parfaitement cohérents, et adaptent environ 200 pages du roman à eux deux.

Une seconde expérience mémorable pour celles et ceux qui ont déjà lu le roman ; et une découverte attrayante pour celles et ceux qui n’ont jamais lu Alain Damasio.

Si vous souhaitez le réserver dans une librairie indépendante près de chez vous, vous pouvez passer par LaLibrairie.com.

Aucun souvenir assez solide, le recueil

Folio SF

De nombreux lecteurs et nombreuses lectrices ont parfois tout lu d’Alain Damasio, mais en délaissant son recueil de nouvelles, légèrement moins connu. Pourtant, Aucun souvenir assez solide condense toute la plume, l’inventivité et la richesse politico-intellectuelle d’Alain Damasio.

Dans son tout dernier ouvrage, Les Furtifs, il reprend des éléments de ses deux précédents romans, La Horde du Contrevent et de la Zone du Dehors, mais aussi de ce recueil de nouvelles. C’est dans Aucun souvenir assez solide qu’il développe par exemple l’idée de mots de tous les jours qui se retrouvent déposés légalement, comme par exemple Orange.

Par ailleurs, si vous voulez faire découvrir Alain Damasio à des proches, ce recueil de nouvelles est une entrée en matière très douce, moins conséquente que ses romans, tout en ayant la capacité de déclencher le coup de cœur littéraire.

Si vous souhaitez le réserver dans une librairie indépendante près de chez vous, vous pouvez passer par LaLibrairie.com.

L’étoffe dont sont tissés les vents

Goater

Ce troisième conseil de lecture n’est pas un roman d’Alain Damasio, mais il est destiné aux lecteurs et lectrices qui voudraient toucher une dimension nouvelle, agrandie, de l’œuvre de l’auteur. Dans L’étoffe dont sont tissés les vents, Antoine St. Epondyle propose une analyse philosophique profonde, minutieuse de La Horde du Contrevent.

L’auteur de cette analyse fait toute la lumière sur les influences philosophiques du célèbre ouvrage (Spinoza, notamment), mais il va bien loin encore. En fait, même si vous avez déjà lu trois ou quatre fois La Horde du Contrevent, Antoine St. Epondyle réussira à vous surprendre et à vous offrir une lecture nouvelle, plus profonde, de l’œuvre. On pourrait craindre que L’étoffe dont sont tissés les vents soit indigeste, mais c’est tout l’inverse ! L’auteur fait tout pour ne perdre personne en route, grâce, entre autres, à de nombreuses notes de bas de page qui explicitent tout ce qui pourrait paraître flou. N’oublions pas également de préciser que vous aurez droit à des « scènes coupées » inédites de la Horde

Un joli exercice philosophique, digne de trôner dans les bibliothèques des fans d’Alain Damasio.

Si vous souhaitez le réserver dans une librairie indépendante près de chez vous, vous pouvez passer par LaLibrairie.com.

Les liens FNAC de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo