Niantic va associer son nom à une nouvelle adaptation en réalité augmentée. Après Pokémon Go et Harry Potter: Wizards Unite, place à Catan: World Explorers.

La technologie développée par Niantic pour Ingress, popularisée par Pokémon Go puis reprise pour Harry Potter : Wizards Unite va servir à un nouveau jeu en réalité augmentée. Dans un article publié le 19 novembre, Tech Crunch confirme la participation du studio au développement de Catan : World Explorers, adaptation du célèbre jeu de plateau (qui existe déjà au format vidéoludique).

Encore mystérieux, le jeu vidéo en question a déjà son site internet, où il n’est pourtant nul fait mention de l’implication de Niantic. Elle est néanmoins appuyée par un travail de fouilles effectué par certains internautes, qui ont découvert le nom ‘Niantic’ dans les entrailles de la page web (l’onglet réservé à la politique relative à la protection des données personnelles renvoie vers Niantic). Bref, Catan : World Explorers est bâti sur la technologie Real World Platform, mais Niantic n’est peut-être qu’un simple fournisseur ici (on devrait en savoir plus l’année prochaine).

Catan : World Explorers // Source : Catan

Niantic passe la quatrième

La présentation de Catan : World Explorers reste assez succincte, mais on apprend qu’il compte « transformer le monde entier en un jeu Catan géant » intégrant une composante massivement multijoueur. Il faudra donc collecter/gérer des ressources et construire des colonies.

Le gameplay consistera d’abord à explorer les alentours pour récupérer des ressources clés (bois, laine, minerais…), sachant qu’il sera nécessaire de passer par du troc pour tout obtenir. Il y aura des personnages non joueurs avec qui interagir. Ils seront aussi stratèges que des humains. Le fil rouge se basera sur des points de victoire, un découpage en saisons et des récompenses.

Les quelques images partagées montrent une interface proche de celles de Pokémon Go et Harry Potter : Wizards Unite (logique, puisque les trois jeux partagent le même socle technologique). En attendant de plus amples détails, on peut se préinscrire à cette adresse.

Partager sur les réseaux sociaux