Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Poule Poule qui est à l'honneur.

Que se passe-t-il quand une poule croise un œuf ? Et si un renard s’en vient ? Ajoutez-y fermier, canard, ver de terre et chien, et vous voilà en présence de l’hilarant Poule Poule, notre jeu fermier de la semaine.

Poule Poule se pratique dès deux joueurs, mais c’est vraiment beaucoup plus amusant à plus nombreux. L’un d’eux sera le maître poule pour cette manche. Il tient en main un paquet de cartes, composé d’exactement quinze œufs, dix poules et autant de renards, qu’il retourne, l’une après l’autre, en tas, au centre de la table.

Pendant ce temps, les autres comptent les œufs qui passent. Dès qu’il y en a cinq, le premier à taper sur le tas de cartes marque un point.

Bien entendu, ce n’est pas aussi simple, car il ne faut comptabiliser que les œufs disponibles, c’est-à-dire qui ne sont pas couvés par une poule. Car, en effet, dès que l’une d’elles arrive en jeu, elle couve un, et un seul, œuf précédemment disponible. S’il n’y en a pas à ce moment précis, le gallinacé passe son chemin.

Mais les poules sont peureuses : dès que surgit un renard, il chasse une couveuse, rendant ainsi son œuf disponible à nouveau.

Poule Poule
Les trois types de cartes de base : les œufs, les poules et les canards // Source : Oka Luda

Le compte d’œufs croît et décroit donc, au fur et à mesure que les cartes sont retournées, et suivant l’ordre dans lequel elles arrivent.

Dès qu’on pense en compter cinq, il faut être le plus prompt à taper sur le tas. Si personne ne conteste, on marque un point. En cumuler trois, permet de remporter la partie. Mais si certains doutent, le maître poule refait les manipulations, au ralenti cette fois. S’ils ont raison, les contestataires marquent le point à votre place, mais s’ils ont tort, ils en perdent un.

Poule Poule
Des morceaux de coquille d’œuf pour se rappeler de son score // Source : Oka Luda

Le jeu, bien que déjà amusant avec ces règles de base, deviendrait rapidement lassant. Heureusement, de nombreuses nouvelles cartes viennent ajouter du piment aux parties. Et des nœuds aux cerveaux.

Citons en vrac le fermier, qui ramasse tous les œufs disponibles dès qu’il apparait. Le chien, qui chasse le prochain renard (qui n’effraie donc pas une poule en train de couver, qui ne libère donc pas son œuf). Ou encore le renard déguisé en poule, le canard, le coq, le ver de terre, et enfin l’œuf d’autruche, qui compte pour deux.

Et si vraiment vous aimez souffrir, le livret de règles propose quelques variantes supplémentaires, pour encore corser la difficulté. Prévoyez les cachets d’aspirine.

Pourquoi c’est bien

Poule Poule est le jeu idéal à pratiquer en vacances. En famille ou entre potes, sans se prendre la tête. Du moins en ce qui concerne l’explication des règles, qui ne demande pas plus de deux minutes.

Une fois la partie lancée, c’est une autre paire de manches. Car ce qui fait le charme et toute la drôlerie de la situation est bien sûr qu’on s’emmêle bien vite les pinceaux. Si le décompte est encore assez facilement tenable avec uniquement les cartes œufs, poules et renards, la difficulté croît très vite dès qu’on ajoute de nouveaux personnages. Le fermier, le ver et le chien sont ainsi particulièrement redoutables.

Poule Poule
Source : Oka Luda

On marque des points, on en perd, et assez rapidement la partie est déjà terminée… mais on en relance une à la suite, avec des personnages en plus, ou d’autres combinaisons. On a vite envie de tous les essayer.

Et même si on a guère le temps d’y prêter attention en jouant, les illustrations sont vraiment réussies et mignonnes, avec une mention spéciale au renard déguisé en poule.

Poule Poule est notre coup de coeur de cette fin d’été

En revanche, comme habituellement dans les jeux d’observation, de rapidité et de discrimination visuelle, ce sont presque toujours les mêmes qui accumulent les victoires. Mais rien n’empêche ces derniers de s’appliquer une variante rien qu’à eux, ignorée des autres, pour leur corser un peu la tâche. Ou de ralentir quelque peu leur rythme, et ainsi permettre à tout le monde de s’amuser. Après tout, on joue à Poule Poule pour rigoler, pas pour la compétition.

Poule Poule
Le reste du casting // Source : Oka Luda

Poule Poule est notre coup de cœur de cette fin d’été, et si nous l’avions découvert plus tôt, il aurait immanquablement rejoint notre sélection des petites boites à emporter en vacances. Joli, malin, fun et simple… mais gare au mal de crâne en cas d’abus !

  • Poule Poule est un jeu de Charles Bossart
  • Illustré par Pauline Berdal
  • Édité par Oka Luda
  • Pour 2 à 8 joueurs à partir de 8 ans
  • Pour des parties d’environ 20 minutes
  • Au prix de 12,90 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux