Nintendo voit le cloud gaming comme une autre manière de consommer le jeu vidéo, mais pas comme son avenir.

Nintendo garde un œil sur le cloud gaming, mais l’entreprise japonaise ne semble pas voir cette technologie comme l’étape indispensable et exclusive pour le futur du jeu vidéo.

C’est tout du moins ce qui ressort d’un échange avec les actionnaires, partagé publiquement par la compagnie le 5 juillet. Shuntaro Furukawa, son président, et Shigeru Miyamoto, responsable créatif et accessoirement père de Mario, y donnent leur avis sur les jeux vidéo diffusés en streaming.

Plus attentiste que les autres (Microsoft a xCloud, Sony a le PlayStation Now), Nintendo ne devrait pas se précipiter sur cette nouvelle manière de profiter des jeux vidéo.

Pour autant, il n’est pas question de fermer complètement la porte au streaming vidéoludique. « Nous voyons un futur où les technologies de cloud et de streaming seront de plus en plus des moyens pour proposer des jeux aux utilisateurs », reconnaît Shuntaro Furukawa. Il voit le cloud gaming comme un tremplin qui « peut offrir plus d’opportunités » à Nintendo.

Nintendo Switch // Source : Nintendo

Il y aura toujours des consoles

Pour sa part, Shigeru Miyamoto affiche un attachement plus prononcé à l’égard du jeu à l’ancienne.

Il explique : « Je pense que le cloud gaming sera de plus en plus répandu, mais je n’ai aucun doute sur le fait qu’il y aura toujours des jeux amusants parce qu’ils tournent en local et pas sur le cloud. Nous croyons qu’il est important de continuer d’utiliser ces environnements de développement variés pour proposer des divertissements uniques comme seul Nintendo sait les faire. » 

En quelque sorte, Nintendo pourrait bien devenir l’irréductible Gaulois qui résiste à l’appel du jeu à distance même si, au Japon, Resident Evil 7 : Biohazard et Assassin’s Creed Odyssey sont commercialisés grâce à cette technologie. 

En réalité, Nintendo peut très bien laisser les autres faire tapis sur le streaming et accueillir certains abonnements dans son écosystème (exemple : le Game Pass disponible sur Switch). Après tout, la firme nippone a attendu très longtemps avant de lancer un équivalent du Xbox Live Gold et du PlayStation Plus. Ce qui n’empêche pas son succès : lancé en septembre, le Nintendo Switch Online compte déjà 10 millions d’utilisateurs.

À lire sur Numerama : Google Stadia, Xbox Game Pass, PlayStation Now, Uplay+…  : le guide ultime des abonnements de jeux vidéo

Partager sur les réseaux sociaux