Ocean's 8 est loin d'être un bon film. Mais, au moins, il est Blu-ray UHD élégant.

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Alors que Ocean’s 11, Ocean’s 12 et Ocean’s 13 ne sont pas (encore ?) disponibles en Blu-ray UHD, le spin-off 100 % féminin Ocean’s 8 a droit à cet honneur. On y suit les tribulations de Debbie Ocean, sœur de Danny Ocean (George Clooney dans la trilogie originale), qui souhaite faire un gros coup avec des amies.

En bref, on a affaire à un film de braquage réunissant un parterre de stars et les arguments suivants : charme, glamour et classe. Suffisant pour convaincre en UHD ?

LE FILM

Fausse suite de la trilogie Ocean’s, Ocean’s 8 remplace le casting 100 % masculin par des actrices dont la réputation n’est plus à faire (il y a même Rihanna qui s’invite dans le gang). Si on comprend l’idée d’avoir un pendant féminin des aventures de George Clooney et Brad Pitt, l’exécution sent un peu trop le réchauffé.

Gary Ross évite pourtant le piège de refaire totalement Ocean’s 11 avec des femmes, optant pour une approche plus subtile, malgré des enjeux analogues. Il n’empêche qu’on comprend un peu trop vite les ficelles pour être totalement convaincu. D’autant que le casting réuni — pétri de talents — méritait sans doute mieux qu’un récit misant moins sur le fond que la forme.

Ocean’s 8 // Source : Warner Bros.

L’IMAGE : 5/5

Ô combien glamour, Ocean’s 8 se devait d’enfiler sa plus belle robe technique. Et force est de reconnaître que l’image se met très souvent sur son 31. Il faut dire que l’esthétique très léchée du film se prête plutôt bien à la mise en exergue élégante, en témoigne cette palette colorimétrique qui gagne beaucoup grâce à la technologie Dolby Vision. 

D’autant que le piqué se révèle très incisif, avec beaucoup de détails partout (ce collier que veulent chaparder les héroïnes, par exemple). Le tout gagne en lisibilité, y compris dans les scènes sombres grâce aux éclairages mieux maîtrisés, et le spectacle visuel en ressort grandi.

Ocean’s 8 // Source : Warner Bros.

LE SON : 4/5

Pas très généreux en scènes d’action (Ocean’s 8 fait la part belle à un braquage tout en douceur, les clichés ont visiblement la dent dure…l), le long métrage se rattrape par son ambiance. Si le Dolby Atmos — disponible en version française — ne paraissait pas à propos, il vient renforcer le spectacle sonore grâce à un bel effort sur la spatialisation. Bien évidemment, ne vous attendez pas à être submergés par des effets 3D à chaque scène.

C’est donc une fois encore l’élégance qui sied le mieux à la piste Atmos, étonnamment pertinente quand il le faut. Les voix ne sont jamais écrasées et les musiques peuvent respirer en gagnant quelque peu en ampleur. Comme quoi, il n’y a pas besoin de réaliser le casse du siècle pour faire grand bruit.

Le Blu-ray UHD de Ocean’s 8 est disponible à moins de 25 euros

Partager sur les réseaux sociaux