Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, nous vous proposons quelques idées de jeux pour jouer en extérieur, pour profiter de l'été.

L’été est bel et bien là : beaux jours à rallonge, apéros en terrasse, piqueniques au parc. Le tout accompagné de parties de Mölkky. Oui, encore, comme tous les ans.

Malgré tout le bien que nous en pensons, vous êtes peut-être comme nous : vous frisez l’overdose à force de le pratiquer.

Voici donc quelques suggestions pour changer vos habitudes, et découvrir des alternatives tout aussi amusantes, dont Smak, présenté récemment, qui aurait pu intégrer cette sélection.

Bref, un bel été ludique en perspective, mais attention aux coups de chaud

Kubb

Comme le Mölkky, le Kubb (bloc de bois dans le dialecte du Gotland) est un jeu originaire du nord de l’Europe. À priori déjà pratiqué par les Vikings, il n’en reste cependant aucune preuve.

Les deux équipes se font face. De part et d’autre du terrain, cinq quilles, les valets, et au centre, le roi couronné.

Kubb
Source : Tactic

La première équipe essaye de faire tomber les valets d’en face à l’aide de bâtons. Puis c’est aux adversaires de jouer.

En premier lieu, ils doivent lancer leurs quilles tombées au sol vers l’autre moitié du terrain, puis les remettre debout. Et avant de pouvoir viser les valets adverses, il faut tout d’abord parvenir à faire tomber ses propres quilles qui sont maintenant dans le camp opposé.

Attention, car en plus de prendre du retard en cas de loupé, l’autre équipe pourra se rapprocher du roi à hauteur du valet le plus proche.

Une sorte de pingpong de quilles se joue ainsi entre les deux équipes, et la première à renverser le roi l’emporte, mais uniquement si on parvient d’abord à faire tomber toutes les quilles de la moitié de terrain adverse.

Kubb
Source : Tactic

Kubb se distingue des autres jeux de quilles par la disposition face-à-face des adversaires. Et c’est ce qui fait tout son attrait. Si, bien évidemment, il demande précision et dextérité, il est plus tactique que ses congénères. Il ne suffit pas de bien viser, il faut aussi savoir « quoi » viser au meilleur moment.

Il partage de nombreuses similitudes avec Smak, tant dans ses règles que dans les sensations de jeu. Ce dernier est plus familial, plus simple d’approche. Kubb plaira davantage aux compétiteurs, férus de tournois. Avec des parties potentiellement plus longues, plus acharnées avec des équipes de même niveau. Il n’en demeure pas moins fun et convivial, et se pratique parfaitement en dilettante.

Évitez d’y jouer sur une surface caillouteuse ou goudronnée : de l’herbe, de la terre battue ou, idéalement, un terrain de pétanque n’abimeront pas vos quilles.

Le palet breton

Le palet breton, aussi appelé palet sur planche, et un jeu originaire de Bretagne (merci captain obvious), datant du XIVe siècle, mais toujours vivace dans l’ouest de la France. Au point d’avoir été structuré en fédération depuis 2001.

Se jouant en équipe d’un à quatre joueurs, le but est d’atteindre douze points. Pour marquer, on lance des palets métalliques sur une planche de bois, cinq mètres plus loin, au plus près du maitre, l’équivalent du cochonnet de la pétanque. Sans rebonds sur le sol auparavant.

La première équipe commence par deux lancers. Puis l’équipe adverse fait de même. Si elle parvient à s’approcher davantage du maitre, elle rend la main aux adversaires, qui à leur tour vont tenter de faire mieux. Dans le cas contraire, elle refait deux lancers supplémentaires. Et ainsi de suite.

Palet Breton
Source : Erwan L’Her

Lorsque tous les palets ont été lancés, on compte les points : une équipe marque autant de points qu’elle a de palets plus proches du maitre que ceux de l’adversaire. Mais si d’aventure le maitre est expulsé hors de la planche, la manche est annulée.

Arrivée à douze points, l’équipe remporte la partie. Généralement elle se joue en deux manches gagnantes.

Le palet breton est typiquement le jeu convivial, idéal pour les vacances, à jouer entre amis, un verre à la main. Pourquoi pas une bolée de cidre pour rester dans le thème.

Proche de la pétanque évidemment, les sensations en jeu sont néanmoins différentes, malgré des aptitudes requises équivalentes pour bien jouer : au contraire d’une boule, le palet ne roule pas, il peut rebondir sur la planche, etc.

À noter qu’il existe une autre variation du palet breton, moins ludique certes, mais beaucoup plus gustative : le fameux petit biscuit éponyme au beurre tient en effet sa forme des pièces du jeu.

Yogi

Yogi est un pur jeu d’ambiance, complètement loufoque, dans la même veine que le vénérable Twister.

Il peut se pratiquer dès trois joueurs, mais c’est évidemment beaucoup plus amusant à plus nombreux, comme d’habitude pour ce genre de jeux.

À son tour, on pioche une carte et on doit réaliser le défi qui y est indiqué. Par exemple « Un doigt touche le nez », « Cette carte sous le menton », « Les deux mains se touchent », « Le coude gauche au-dessus de l’épaule », etc.

Yogi
Quelques exemples de défis // Source : Gigamic

Bref, des défis somme toute faciles à réaliser. Sauf qu’ils se cumulent au fur et à mesure que la partie avance, et ça devient tout de suite beaucoup moins rigolo… enfin si justement, plus ça va, plus on se marre, à essayer de s’en sortir avec des poses totalement improbables.

Les joueurs piochent une carte à tour de rôle, les défis s’accumulent, et dès qu’on n’arrive plus à respecter une des contraintes, on est éliminé. Le dernier encore en lice remporte la partie.

Yogi
Source : Gigamic

Yogi est un jeu totalement idiot, dans lequel il ne faut surtout pas se prendre au sérieux. On peut y jouer avec tout le monde, même s’il demande tout de même un peu de souplesse quand les défis s’accumulent.

C’est le jeu idéal pour détendre l’atmosphère et briser la glace, à condition de ne pas avoir peur du ridicule. Mais après tout, l’ambiance légère et détendue devrait décoincer même les plus récalcitrants.

Et aucune crainte à avoir pour les cartes, puisqu’elles sont en plastique. On peut ainsi y jouer n’importe où : sur l’herbe, à la plage, au bord de la piscine, etc.

Une petite boite, à glisser dans son sac pour emmener partout et jouer n’importe où.

  • Yogi est un jeu de Behrooz Shahriari
  • Illustré par Simon Caruso
  • Édité par Gigamic
  • Pour 2 à 10 joueurs à partir de 8 ans
  • Pour des parties d’environ 10 à 20 minutes
  • Au prix de 13,90 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux