« Le carré est idiot, il ne tourne pas ».

Alexey Pajitnov ne porte pas le nom le plus connu de la tech ou des jeux vidéo. Et pourtant, ce Russe est à l’origine d’un monument vidéoludique, celui qu’on considère parfois (en tout cas sur Numerama) comme un jeu parfait : Tetris. Dans un entretien passionnant à Nintendo Life que nous vous invitons à lire (en anglais), Pajitnov répond à plusieurs questions sur son rapport à une œuvre qui le dépassera très largement dans le temps.

Et si les journalistes aiment bien lui demander quelle est sa pièce préférée, celui qui se considère comme un « joueur amateur  » de Tetris a cette fois répondu à la question inverse : quelle est la pièce qu’il déteste le plus ? Sa réponse est lapidaire : le carré. « Il est idiot. Il ne tourne pas, vous ne pouvez rien faire avec. Vous ne pouvez pas dégager beaucoup de lignes. Et vous n’avez aucun avantage quand vous le placez  ». En pratique, le carré est souvent un objet pénible qui ne colle avec aucune stratégie. Tout juste peut-on lui trouver une place sur un plat et tenter de l’éliminer au plus vite.

La bataille sera rude pour faire partie des 999 premiers. // Source : Tetris 99

Pour Pajitnov, bien entendu, la ligne est « un ange  », celle qui sauve. Mais c’est la pièce « J » qu’il préfère, car son style de jeu le fait jouer sur la droite du tableau, avec une rotation dans le sens des aiguilles d’une montre — cela lui permet de remplir les trous laissés à ces endroits. Le journaliste avec qui il s’entretient ne manque pas de lui montrer qu’il ne parle pas des pièces en S, comme si elles n’existaient pas : « Oh, ce sont de bonnes pièces, mais elles sont génératrices de chaos. Vous devez garder des emplacements spéciaux pour elles. Mais vous savez, je ne suis pas très bon en combo, peut-être sont-elles vraiment adaptées à ces stratégies  ? », commente-t-il.

Au-delà de ces anecdotes croustillantes, le créateur de Tetris estime que Tetris 99 sur Switch est excellent (il n’a été que Top 3), mais qu’il n’a joué qu’une heure au Tetris en VR. Oui, depuis la toute première fois, Pajitnov continue de vérifier toutes les licences de Tetris et valide presque tous les titres.

Partager sur les réseaux sociaux