Au cours des dernières semaines, plusieurs structures d'esport majeures ont annoncé leur intention de se tourner vers Apex legends.

Avec 50 millions de joueurs moins d’un mois après son lancement, il fallait s’attendre à ce que Apex Legends attire l’attention des structures esport. Ces dernières semaines, plusieurs organisations professionnelles ont annoncé publiquement rechercher des joueurs pour former des équipes dédiées au jeu. Avec le tournoi Fortnite au cash prize record qui arrive, les battle royale et le sport électronique semblent faire bon ménage.

La première salve a été lancée le 8 février par NRG Esports sur Twitter : « Certains d’entre vous sont trop occupés à jouer à Apex Legends pour réaliser les légendes que vous pourriez devenir en sublimant votre potentiel. » L’organisation californienne est également la première a avoir annoncé un premier membre de son équipe. Le 12 février dernier, elle a accueilli Coby « dizzy » Meadows dans ses rangs, un joueur qui s’était fait remarquer lors du tournoi Twitch Rivals au côté de Ninja et KingRichard.

Dans la semaine suivant l’annonce de NRG Esports, une vague de recrutement a été lancée sur les réseaux sociaux. Luminosity Gaming, 100 Thieves, G2 Esports et FNATIC ont mis en avant leur envie de conquérir la scène Apex Legends. Tous sont des poids lourds de l’esport, ce qui laisse envisager un bel avenir dans le monde professionnel pour le jeu de Respawn Entertainment.

Un futur encore mystérieux

L’avenir paraît lumineux, mais la vérité est que l’on en sait encore peu sur le lien entre l’esport et Apex Legends. Electronic Arts et Respawn n’ont rien annoncé de précis sur la mise en place d’une ligue ou de tournois qui ne sont pas organisés par un tiers (comme Twitch). Les organisations citées n’ont pas attendu de confirmation pour se positionner, mais d’autres sont plus prudentes, notamment les structures françaises. Contacté par Numerama, Guillaume Merlini, directeur général de GamersOrigin, explique : « Nous suivons Apex de très près, le jeu a vraiment un potentiel très fort. Il reste tout de même une grande interrogation sur ce qu’EA pourrait proposer en termes d’esport. »

Guillaume Merlini prend son temps avant de lancer GamersOrigin sur Apex Legends // Source : GamersOrigin

Le CEO dit tout de même être « plutôt confiant vu le succès du jeu », mais aucune création d’équipe ne semble être prévue dans un futur proche. Les autres structures majeures de l’Hexagone, comme Vitality ou LeStream, n’ont pas non plus fait de déclaration, attendant probablement une véritable annonce de la part d’Electronic Arts pour se lancer. Mais attendre, c’est s’exposer au risque que les bons joueurs choisissent déjà d’autres écuries. Comme finit par le souligner Guillaume Merlini : «  Les bonnes opportunités n’attendent pas toujours, il est donc possible que l’on se positionne avant un communiqué officiel de l’éditeur. »

Partager sur les réseaux sociaux