Le réalisateur américain poursuit Amazon en justice pour 68 millions de dollars, parce que la plateforme a décidé de ne pas honorer les commandes de certains films.

Woody Allen a déposé plainte devant le tribunal de New York contre Amazon, avec qui il avait passé des contrats pour faire au moins quatre films, mais que la plateforme a finalement décidé de ne pas honorer. L’un d’entre eux, A Rainy Day in New York, a été bouclé en 2017 mais n’est jamais sorti à cause d’accusations sur le passé du réalisateur américain, qui ont resurgi pendant le mouvement #metoo.

Woody Allen demande 68 millions de dollars

Selon les avocats de Woody Allen, Amazon aurait justifié ce choix par des des raisons « vagues », fondées sur des « allégations vieilles de 25 ans ». Il demande 68 millions de dollars pour rupture abusive de contrat. Dylan Farrow, sa fille, l’accuse d’abus sexuels sur elle lorsqu’elle était enfant. Allen a toujours nié.

« Amazon a essayé de se justifier en faisant référence à des allégations sans fondements vieilles d’il y a 25 ans, mais ces allégations étaient déjà connues d’Amazon (et du public) bien avant qu’Amazon ne commande ces quatre films avec M. Allen », souligne la plainte du réalisateur.

Wo // Source : Wikimedia

« Des refus de grands acteurs et actrices de travailler avec lui »

Amazon aurait envoyé en juin dernier une lettre expliquant que la plateforme ne souhaitait diffuser aucun des quatre films pour lesquels elle s’était engagée. À l’époque Amazon affirme avoir motivé sa décision à cause des «  accusations renouvelées à l’égard de M. Allen, de ses propres commentaires controversés ainsi que des refus de plus en plus nombreux de grands acteurs et actrices de travailler ou être associés avec lui » ce qui entrerait « en contradiction » avec leur accord.

Amazon Studios a déjà distribué deux films de Woody Allen : Café Society (2016) et Wonder Wheel (2017). Le réalisateur s’était également laissé convaincre de créer une série pour Amazon en 2016, Crisis in Six Scenes, qui n’avait pas convaincu grand monde à l’époque de sa sortie — Allen lui-même ayant affirmé qu’il n’avait « aucune idée » de ce qu’il faisait et ne «  savait pas par où commencer ».

Partager sur les réseaux sociaux