Le phénomène Fortnite ne touche pas que les enfants et les ados. Et quand des sportifs de haut niveau passent plus de temps sur leur écran qu'au lit, le coach gronde...

Que font les sportifs de haut niveau quand ils ne s’entraînent pas ou qu’ils ne disputent pas un match ? Ils jouent… à Fortnite. Et c’est visiblement un problème pour certains entraîneurs, à l’image de David Fizdale, coach des Knicks de New York. Ses (jeunes) joueurs NBA ne dormiraient pas assez à cause du phénomène d’Epic Games.

«  Fortnite est plus dur à battre que les Celtics de Boston [équipe de NBA du haut de tableau]. Fortnite est imbattable », se désole David Fizdale dans les colonnes de The Athletic le 24 décembre 2018, dans un discours donné juste avant une lourde défaite face aux Bucks de Milwaukee, la neuvième en dix rencontres. 

Fortnite // Source : Epic Games

Des joueurs trop accro à Fortnite

En soi, les athlètes ont le droit de faire ce qu’ils veulent durant leur temps libre. Et, après tout, les joueurs des New York Knicks ne sont pas les seuls à se détendre avec des jeux vidéo. Néanmoins, Fortnite est tellement addictif qu’il peut leur faire oublier de se reposer. C’est ce que rappelle David Fizdale : « Nous faisons beaucoup d’éducation sur le sommeil car beaucoup de choses arrivent pendant le sommeil — la régénération du cerveau, du corps et la croissance des muscles. Ce repos affecte le temps de réaction, la prise de décisions, toutes ces choses. Nous voulons en faire prendre conscience à nos joueurs. Nous essayons de leur enseigner les choses qui peuvent affecter leur sommeil ». 

Bien évidemment, David Fizdale ne se plaindrait pas si les résultats sportifs suivaient. Par exemple, durant la Coupe du monde 2018, Antoine Griezmann, grand artisan de la victoire des Bleus, n’a jamais caché qu’il passait beaucoup de temps sur Fortnite : « Je reste le même, je joue à Fortnite toute la journée, je profite du foot » — et ‘je gagne malgré tout des trophées‘ aurait-il pu ajouter. Les jeunes pousses des Knicks aimeraient bien en dire autant.

Crédit photo de la une : Epic Games

Partager sur les réseaux sociaux