Sega annonce officiellement une Mega Drive Mini pour concurrencer la SNES: Classic Mini. L'information n'étonnera personne alors que tous les anciens constructeurs s'y mettent.

Pendant de nombreuses années, le marché du jeu vidéo a vécu au rythme des joutes entre Sega et Nintendo. Depuis, Sony a tout cassé avec la PlayStation, Sega ne s’est jamais remis de l’échec de la Dreamcast et Nintendo a un peu tout connu. Des trois cités, seul Sega n’est plus un constructeur hardware. Mais il a décidé de le redevenir pour profiter de la nostalgiemania qui fait vendre des milliers de « Mini machin » depuis que Nintendo a lancé la NES Classic Mini. C’est donc au tour de la Mega Drive, immense concurrente de la SNES, d’avoir droit à sa miniaturisation opportuniste.

Enfin une vraie Mega Drive Mini

Durant le Sega Fes 2018, le constructeur a officialisé la commercialisation d’une Mega Drive Mini dont on ne sait pas grand-chose, sinon qu’elle est conçue en partenariat avec AtGames. Un élément qui ne rassurera personne : ce fabricant a déjà lancé un produit similaire — la Sega Genesis Flashback en référence au nom américain de la console originale — et la qualité, hardware comme software, était loin d’être au rendez-vous. En somme, il va falloir que Sega soit vigilant sur la communication pour forcer les gens à lâcher leur SNES Classic Mini pour s’offrir cette Mega Drive Mini. Comme au bon vieux temps.

Imaginée pour célébrer les trente ans de la machine la plus vendue de Sega (près de 40 millions d’exemplaires), la Mega Drive Mini sera d’abord lancée au Japon avant de voyager vers l’Occident. La sortie est attendue pour cette année, mais le calendrier reste vague.

Pour le moment, le catalogue de jeux préinstallés est inconnu, mais on peut penser qu’il y aura des classiques. Dans tous les cas, AtGames a déjà indiqué que l’émulation sera différente — meilleure ? — et qu’il y aura des fonctionnalités en plus par rapport à sa Sega Genesis Flashback.

Partager sur les réseaux sociaux