Numerama vous fait découvrir en exclusivité (mondiale !) trois cartes d’Altered, le jeu de cartes à collectionner français qui a battu tous les records sur Kickstarter.

Au-delà des portes, la toute première édition du jeu de cartes à collectionner Altered, arrive en boutique le 13 septembre 2024, après un financement participatif tonitruant. Encore trois mois à patienter avant de pouvoir jouer à ce qui pourrait bien constituer le troisième pilier d’un triptyque de jeux de cartes à collectionner « modernes » (par opposition à l’increvable trio des vénérables MagicPokémonYu-Gi-Oh).

Mais avant de découvrir ces cartes, revoyons un peu de quoi il s’agit…

C’est quoi, Altered ?

Altered est un jeu créé par des Français qui, plus de 30 ans après Magic, le père de tous les jeux de cartes à collectionner, essaient de révolutionner le marché, tout du moins d’y apporter de nouvelles choses.

Altered
Quelques cartes de la faction Muna. // Source : Equinox

Sans entrer autant dans le détail que dans notre précédent article, citons pêle-mêle quelques idées originales qui donnent vraiment envie :

  • gestion numérique de votre collection, par le biais d’un Code QR sur chaque carte ;
  • service d’impression à la demande de vos cartes (ce n’est plus la fin du monde si vous renversez du soda sur vos cartes qui valent plusieurs centaines d’euros) ;
  • des cartes uniques au monde, en un seul exemplaire ;
  • possibilité de jouer en ligne avec vos cartes au travers d’une adaptation officielle ;
  • des restrictions dans la construction de son deck (il faut y mettre des communes, on ne peut pas jouer qu’avec des rares).

Nous ne manquerons évidemment pas de vous présenter le jeu en détail une fois qu’il sera arrivé en boutique et disponible pour tout un chacun, et que nous aurons fait plus de parties que les trop peu que nous avons eu l’occasion de faire jusqu’à présent.

Un financement participatif record

L’éditeur est passé par un financement participatif pour promouvoir son jeu, plus que pour réellement réunir les fonds nécessaires pour en assurer le lancement. Bien mal leur en a pris, puisqu’il a littéralement explosé le précédent record détenu par un jeu similaire. Là où Sorcery avait déjà tapé très fort avec un peu plus de 3 millions d’euros réunis, Altered a cumulé plus de 6 millions d’euros grâce à presque 15 000 contributeurs.

Altered
Source : Equinos

Il faut dire que la campagne était alléchante, proposant des paquets bien plus fournis en cartes rares et en illustrations exclusives que leurs équivalents qu’on pourra trouver sur les étals à la sortie officielle du jeu. Heureusement pour les retardataires, il est possible de se rattraper chez certaines boutiques et de profiter des mêmes avantages.

Découvrez une carte en exclusivité mondiale

En partenariat avec Equinox, l’éditeur du jeu, Numerama vous dévoile en avant-première, et en exclusivité mondiale, trois cartes de la première édition d’Altered, que vous aurez peut-être la chance d’ouvrir dans vos paquets. En réalité, il ne s’agit pas stricto sensu de trois cartes différentes, plutôt de trois itérations d’une même carte.

En effet, les cartes du jeu se déclinent en trois raretés distinctes. À commencer par les cartes communes et rares. Ainsi, chaque carte commune (notée « C » en bas à gauche de la carte) se voit décliner en une version rare (notée « R »). Un peu plus forte, un peu moins coûteuse en ressources, avec un petit effet en plus… la déclinaison rare est plus intéressante que la commune.

S’ajoute à cela une troisième variante, liée aux factions. Il en existe six dans Altered, et votre deck (votre paquet de cartes) ne peut contenir que des cartes d’une seule et même faction. Pour pallier cette restriction, les auteurs ont eu la bonne idée de décliner les cartes communes en une seconde itération, mais en transfuge dans une autre faction (notée « F » sur la carte). Ainsi, une carte commune d’une faction va se retrouver à l’identique dans une autre faction.

Sans plus attendre, voici donc la carte « Grand Endeavor » (nous ne disposons que de la version anglaise), une carte permanente (qui reste donc en jeu) qui permet à chaque tour d’avancer une de ses deux expéditions d’une région. Rappelons que le but du jeu est de faire se rencontrer son héros et son compagnon, qui partent chacun d’un bout et de l’autre d’un chemin. Cela paraît vraiment très fort, puisqu’il sera possible de jouer cette carte dès le quatrième tour.

Altered
La version commune. // Source : Equinox

La variante rare reprend le même effet, au même coût, mais dispose en plus du mot-clé « Coriace 2 », qui oblige l’adversaire à payer deux ressources supplémentaires pour cibler cette carte (pour la détruire, vous la renvoyer en main, etc.).

Altered
La version rare. // Source : Equinox

Enfin, on la retrouve dans sa variante commune, mais dans la faction Yzmir (couleur violette) au lieu d’Ordis (couleur bleue), sa faction de base.

Altered
La version transfuge dans une autre faction. // Source : Equinox

Pour être tout à fait précis, il existe un quatrième niveau de rareté, le plus difficile à trouver même : les cartes uniques (notées « U »), mais qui ne concernent que les personnages. Comme expliqué précédemment, les cartes uniques sont une des grandes spécificités et originalités d’Altered. Une carte unique reprend la version rare d’un personnage, mais avec de légères modifications (un coût différent, un attribut en plus, un effet supplémentaire, etc.) générées à la volée et aléatoirement (un aléatoire maîtrisé tout de même, des règles de contrôle ayant été mises en place). Surtout, les cartes uniques portent bien leur nom puisque chacune d’entre elles est réellement unique : il n’en existe qu’une seule au monde.

Bref, on a vraiment hâte de mettre la main sur nos premières cartes et d’éprouver le jeu, tant il propose de nouveautés par rapport à ses rivaux. Vous pouvez d’ores et déjà précommander des decks de démarrage et des boosters de cartes pour y jouer dès sa sortie.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.