Alors que The Day Before est désormais indisponible et injouable, les développeurs sont revenus sur leur échec. Loin d’assumer leurs erreurs, ils accusent les « blogueurs » d’avoir multiplié les fake news à leur sujet.

La fin d’année 2023 a été marquée par une débâcle appelée The Day Before. L’engouement né de belles bandes-annonces et de fausses promesses s’est transformé en une déception et une supercherie. Quand elle a été éventée, tout est allé très vite : retrait des ventes en quelques jours, fermeture du studio de développement, campagne de remboursement exceptionnelle et disparition des serveurs (le 22 janvier). Alors que le jeu est maintenant indisponible, injouable et enterré, les développeurs ont pris la parole pour défendre l’indéfendable.

Dans un communiqué publié le 24 janvier, Fntastic s’exprime sur les « fake news » qui auraient parasité le lancement de The Day Before et influencé la perception du public. Il cite des « blogueurs », lesquels, opportunistes, se seraient enrichis en multipliant les publications haineuses sur le jeu. Le studio rappelle par ailleurs qu’il n’a jamais gagné d’argent sur le dos des joueuses et des joueurs, et qu’il a travaillé dur pendant cinq ans.

The Day Before // Source : Mytona Fntastic
Un visuel de The Day Before. // Source : Mytona Fntastic

L’audace des développeurs de The Day Before

Avec un certain toupet, Fntastic attribue donc l’échec de The Day Before à un bruit médiatique qui n’est pas de son fait, en aucun cas à la qualité douteuse de l’expérience — très documentée et dénoncée aussi par des développeurs. « Nous avons implémenté tout ce qui était montré dans les bandes-annonces, de l’amélioration de la base au monde détaillé, en passant par les véhicules off-road. Nous avons simplement désactivé certains éléments, comme le parkour, en raison de bugs, mais il était prévu de les remettre dans la version finale. »

Fntastic est tellement culotté qu’il a d’abord supprimé ce communiqué en raison d’une note de la communauté X taxant The Day Before de « scam ». L’entreprise l’a republié en pensant éviter la patrouille. Perdu : sous ses belles paroles, on peut lire : « Ce tweet a été republié pour éviter une note de la communauté. Prétendre qu’il y a des changements mineurs par rapport à la bande-annonce est faux, comme démontré dans cette vidéo. Il y a aussi des preuves qui suggèrent que ce jeu est sans doute un scam d’investisseurs. » En somme, les internautes ne sont pas dupes.

The Day Before encore et toujours taxé de scam // Source : Capture d'écran Twitter
The Day Before encore et toujours taxé de scam. // Source : Capture d’écran Twitter

Le pire ? Fntastic tente de nous faire croire qu’il y a une demande pour son jeu désormais dans les limbes : « Après la fermeture des ventes, plusieurs personnes nous ont écrit en disant qu’elles étaient déçues des blogueurs et qu’elles avaient aimé le jeu, plaidant pour sa disponibilité. Nous avons aussi appris l’existence de pétitions pour continuer le développement et, sur le marché gris, le prix du jeu dépasse les 200 $. Certains ont même créé leurs propres mods. »

L’argument du prix sur les marchés gris n’a vraiment aucun sens : c’est la rareté, non pas la popularité, de The Day Before qui a nourri cette spéculation honteuse. Finalement, Fntastic essaie de sauver les apparences et invite « ses fans » à le suivre sur les réseaux sociaux, au cas où le jeu renaîtrait de ses cendres. Difficile de ne pas y voir un moyen de tirer un semblant de gloire d’un échec historique, en se faisant passer pour une victime.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.