Les langues commencent à se délier concernant The Day Before, l’une des plus grosses supercheries de 2023 dans le marché des jeux vidéo. Un ancien développeur a révélé que le mensonge a toujours existé, puisque le projet n’a jamais été un MMO.

« Il n’a jamais été question d’un MMO selon moi. Personne au sein de l’équipe de développement ne sait pourquoi ils ont parlé d’un MMO. » Voilà ce que déclare un ex-développeur de The Day Before dans les colonnes de DualShockers, le 12 décembre 2023. Souhaitant conserver son anonymat, il révèle les coulisses du jeu le plus controversé de 2023. Immense supercherie, il a été retiré de la vente au bout de quatre jours et a conduit à la fermeture du studio Fntastic, accusé de mensonge. 

Pourtant, la page Steam de The Day Before, toujours accessible, évoque bien « un périple exceptionnel dans un survival MMO post-apocalyptique en monde ouvert ». La source rectifie : « Il a toujours été un jeu de tir à la troisième personne, avec des mécaniques de coopération. Aucune mécanique de RPG n’a été intégrée — on avait des idées pour ajouter des compétences, et elles étaient au stade de prototypes, mais rien de plus. » Voilà qui renforce un peu plus le scandale qui a entaché The Day Before.

The Day Before // Source : Mytona Fntastic
The Day Before. // Source : Mytona Fntastic

The Day Before n’a jamais été un MMO, selon un ex-développeur

Cette communication laisse à penser que rien ne tournait vraiment rond au sein de Fntastic, dont The Day Before était le premier gros projet. L’ancien employé évoque une gestion compliquée, pour ne pas dire tyrannique, de la part des frères Eduard et Aisen Gotovtsev — fondateurs du studio. Sur ce sujet, il précise : « Beaucoup de bonnes idées ont été abandonnées parce qu’ils ne les approuvaient pas. Comme le chat vocal. Celles et ceux qui se plaignaient trop étaient tout simplement éjectés de l’équipe. Beaucoup d’idées stupides ont été ajoutées, retirées puis ajoutées à nouveau car les deux frères étaient persuadés de savoir mieux que nous ce que les gens attendaient. Beaucoup de temps a été perdu car il a fallu faire et refaire. » 

Il poursuit : « Être en désaccord avec les fondateurs, même quand c’était évident, pouvait conduire au risque d’être licencié. La majorité des grosses disputent se terminaient en fin de contrat. Les employés préféraient souvent éviter les conflits directs par crainte de perdre leur travail. » On rappelle aussi que Fntastic aurait cultivé une culture du travail bénévole, ce qui peut surprendre de la part d’une entreprise désireuse de lancer un projet ambitieux. Autre bizarrerie : la société a très vite fermé, alors que The Day Before était en accès anticipé et aurait pu être sauvé avec du temps et de la bonne volonté.

Tous ces éléments mis bout à bout tendent à démontrer que The Day Before est un scam. Fort heureusement, les joueuses et les joueurs qui sont tombés dans le panneau ne seront pas lésés : une campagne de remboursement exceptionnelle est proposée sur Steam, a fait savoir le studio le 14 décembre. Elle permettra de récupérer les 38,99 € investis, qu’importe le temps de jeu. En temps normal, il faut avoir joué moins de deux heures pour récupérer son argent.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.