Bethesda et Microsoft ont montré des images de gameplay de Indiana Jones and the Great Circle, une adaptation articulée autour du célèbre aventurier incarné par Harrison Ford.

C’était le gros morceau de la diffusion Developer_Direct 2024 de Microsoft : une longue présentation de Indiana Jones and the Great Circle, un jeu vidéo signé MachineGames. Développé sous la supervision de Lucasfilm, il sera disponible en 2024 sur Xbox Series S, Xbox Series X et PC.

Ce premier vrai contact avec Indiana Jones and the Great Circle a permis d’obtenir un aperçu sur l’approche choisie par les développeurs, la qualité graphique, les possibilités de gameplay, la bande son fidèle ou encore les ambitions derrière le projet. Les fans, qui ont pu découvrir un cinquième film en 2023, seront aux anges.

Que retenir de la présentation du jeu vidéo Indiana Jones and the Great Circle ?

Une aventure « ultime »

MachineGames et Bethesda entendent créer l’aventure « ultime » avec Indiana Jones and the Great Circle, une manière pour eux de rendre hommage à la saga cinématographique de Lucasfilm née en 1981. On nous promet du grand spectacle, du dépaysement et des grands moments de réflexion. Les développeurs tiennent à souligner l’intelligence d’Indiana Jones, avec des puzzles à résoudre (certains seront facultatifs). L’idée ne sera pas toujours de foncer tête baissée, plutôt d’utiliser des manières détournées pour se sortir de situations tendues. Indiana Jones and the Great Circle sera un jeu dit « adventure first », signifiant que l’action ne sera pas toujours la meilleure solution.

En termes d’ambiance visuelle, on va voyager entre des forêts luxuriantes, des déserts d’Égypte ou encore des décors plus glacials — sans oublier des cavernes. On a vu plein d’environnements différents durant la présentation de 10 minutes.

On joue vraiment Indiana Jones

Les premières images de l’aventurier risquent de donner un coup de vieux à certains fans. Harrison Ford a bien évidemment été modélisé pour offrir une authenticité maximale (l’acteur ne prête pas sa voix en revanche). Et, bien sûr, il retrouve sa jeunesse d’antan, de quoi le rendre presque immortel. Autre point important : il ne partira jamais à l’aventure sans son lasso. Il pourra s’en servir pour se déplacer ou pour combattre des ennemis. La personnalité d’Indy semble respectée, que ce soit dans son arrogance charmeuse ou son humour séducteur. Il sera accompagné de Gina, une journaliste d’investigation, et on les imagine déjà se tourner autour.

Indiana Jones and the Great Circle // Source : Capture d'écran
Coucou c’est Harrison (en plus jeune). // Source : Capture d’écran

Quand se déroulera le jeu ?

Indiana Jones and the Great Circle se déroulera entre les films Indiana Jones and the Raiders of the Lost Ark et Indiana Jones and the Last Crusade, soit entre le premier long métrage et le troisième. L’action prendra place en 1937.

Vue FPS

On aurait pu s’attendre à ce que MachineGames opte pour une vue à la troisième personne, façon Tomb Raider et Uncharted (deux sagas inspirées par les films Indiana Jones). Mais en spécialiste du FPS, le studio a préféré opter pour une vue à la première personne (ce qui permet de se détacher de ses ancêtres). Ce serait, à ses yeux, la perspective idéale pour garantir la meilleure immersion. Il y aura quand même quelques passages dans lesquels on verra Indy, pendant les cinématiques, mais aussi quand on grimpera à une échelle par exemple.

Indiana Jones and the Great Circle // Source : Capture d'écran
Le lasso = meilleure arme du jeu ? // Source : Capture d’écran

On combat des nazis

Sans surprise, on combattra des nazis dans Indiana Jones and the Great Circle — c’est une autre spécialité de MachineGames grâce aux titres Wolfenstein. Le grand méchant, qui a l’air effrayant, est un manipulateur fasciné par l’esprit humain.

Indiana Jones and the Great Circle // Source : Capture d'écran
Le méchant a une tête de méchant. // Source : Capture d’écran
Indiana Jones and the Great Circle
Il n’y a pas d’offres pour le moment

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !