Découvrez Faraway, notre jeu de société de la semaine. Un titre minimaliste, étonnant de simplicité, mais particulièrement addictif.

C’est quoi, le jeu de société Faraway ?

Vous êtes des explorateurs, des cartographes, et vous sillonnez un nouveau continent, pour rencontrer ses habitants, répertorier ses secrets et découvrir ses merveilles. Choisissez astucieusement votre route pour acquérir plus de renommée que vos adversaires.

Accessible à partir de 10 ans, pour 2 à 6 joueurs et des parties d’environ 30 minutes, c’est un jeu de collection facile à prendre en main. Il est particulièrement addictif, et avec une petite astuce mécanique qui risque bien de vous embrumer le cerveau à votre première partie.

Édité par Catch Up Games, Faraway est un jeu de Johannes Goupy et Corentin Lebrat, illustré par Maxime Morin, et commercialisé au prix de 17,90 € chez Philibert.

Comment joue-t-on à Faraway ?

Mise en place

La mise en place est aussi simple que rapide.

Il suffit de mélanger le paquet de cartes, d’en distribuer 3 à chaque joueur, puis d’en placer une de plus que le nombre de joueurs au centre de la table. Par exemple, si vous jouez à 4, vous en placez 5 au centre.

Faraway
Une partie à trois en cours. // Source : Catch Up Games

Ces cartes représentent les régions que les joueurs explorent au fur et à mesure des tours. Elles sont caractérisées par un numéro unique (de 1 à 68), des ressources (minérales, animales et végétales), et une quête généralement associée à une condition à remplir pour gagner de la renommée.

La partie peut déjà commencer !

Déroulement d’une partie

Une partie de Faraway dure très exactement 8 tours. Et à chaque tour, vous explorez une nouvelle région. À la fin de la partie, vous aurez donc exploré 8 régions, ni plus ni moins.

À chaque tour donc, chaque joueur choisit une carte de sa main et la place devant lui. La deuxième carte est placée à la suite de la première, la troisième à la suite de la deuxième, etc. On forme ainsi le cheminement de son exploitation du continent, carte après carte, dans un ordre bien précis.

Faraway
Exemples de régions. // Source : Catch Up Games

Puis, on en pioche une nouvelle parmi celles au centre de la table, et un nouveau tour commence. Et ainsi de suite jusqu’au huitième et dernier tour.

Arrive alors le décompte des points de renommée, qui fait toute l’originalité et l’intérêt du jeu. En effet, on comptabilise les cartes une par une, mais surtout dans l’ordre inverse de leur exploration. On commence donc par la huitième région, puis la septième… jusqu’à la toute première région explorée dans la partie. On marque des points selon nos ressources, la couleur des cartes, et d’autres conditions diverses et variées.

Sauf qu’au moment de décompter une carte, on ne prend en compte que les régions explorées ultérieurement. Ainsi, le premier décompte, la huitième carte donc, ne prend en compte qu’elle-même. Pour le décompte suivant, de la septième carte, on prend en compte les septième et huitième cartes. Et ainsi de suite. Ce n’est que pour la toute première carte explorée, qui constitue le huitième et dernier décompte, qu’on prend en compte l’ensemble des cartes jouées. En gros, vous explorez dans un sens, et vous comptez vos points dans l’autre.

S’ajoute à cela une astucieuse mécanique, permettant de gagner des bonus de ressources ou de points, quand vous jouez vos cartes par ordre croissant de numéros. Mais plus la valeur d’une carte est haute, plus elle est potentiellement intéressante… à vous de faire les bons choix parmi toutes ces informations.

Pourquoi jouer à Faraway ?

Malgré ses règles toutes simples (à chaque tour, je joue une carte, j’en pioche une nouvelle, et je fais ça huit fois de suite), Faraway est un jeu bigrement malin et addictif.

Faraway
Source : Catch Up Games

Le fait de compter les points dans l’ordre inverse va fatalement vous faire emmêler les pinceaux sur vos deux ou trois premières parties. Mais au-delà de ça, cette petite pirouette ludique rend la dynamique des parties différente de ce à quoi on est habitué.

Les maitres mots sont ici anticipation et prise de risque. À vous de prévoir les conditions pour marquer des points dans le bon ordre. Plus la partie avance, plus les décisions sont tendues, plus la prise de risque est dangereuse, et plus de mauvais choix peuvent être fatals.

Même si elle n’est pas directe (vous ne pouvez pas interagir sur l’exploration de vos adversaires), l’interaction n’est pas absente pour autant. Sans être primordiale, elle joue un rôle plus ou moins conséquent, selon le nombre de joueurs, au moment de piocher sa carte parmi celles disponibles. Vous pouvez tout autant prendre une carte qui vous arrange qu’une carte qui arrangerait bien trop un adversaire. Bien sûr, plus le nombre de joueurs augmente, plus il est difficile de prendre tous les paramètres en compte.

Ajoutez à cela un style graphique qui, certes, a plutôt tendance à cliver, mais qui donne un charme indéniable à l’ensemble. Nous, en tout cas, on adore. Même si, pour être tout à fait honnête, une fois la partie lancée, on se concentre uniquement sur les symboles et les chiffres sur les cartes, on ne fait plus vraiment attention aux illustrations.

Faraway est un jeu avec des règles vraiment très simples, une mécanique astucieuse et des parties prenantes. Certaines fois, le hasard joue contre vous. Mais les parties sont tellement rapides, et le jeu tellement addictif, qu’on a tout de suite envie d’en relancer une, pour faire mieux, essayer autre chose, tenter une autre stratégie. Vous pouvez même y jouer gratuitement sur Board Game Arena.

C’est un jeu minimaliste (une soixantaine de cartes, une quarantaine de tuiles), malin, accessible à presque tout le monde, et joliment mis en valeur par ses illustrations. C’est l’un des jeux qui nous a le plus enthousiasmés cette année, auquel nous avons le plus envie de rejouer. Les nommés à l’As d’Or ne sont dévoilés que dans quelques semaines, mais si ça ne tenait qu’à nous, Faraway y tiendrait une place de choix !

Le verdict


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.