Espresso, cappuccino, latte macchiato… Servez de délicieuses préparations et devenez le meilleur barista, dans Café del Gatto, notre jeu de société de la semaine.

C’est quoi, le jeu de société Café del Gatto ?

Du café, un peu de lait, de la mousse, une préparation chaude ou froide, vous n’avez que l’embarras du choix. Mais si vous parvenez à servir les meilleurs cafés, à vous le titre de meilleur barista.

Accessible à partir de 8 ans, pour 2 à 5 joueurs, il convient aux familles, mais plait tout autant aux joueurs plus exigeants.

Édité par Schmidt Spiele, Café del Gatto est un jeu de Lena Burkhardt et Julia Wagner, illustré par Robin Struss, et commercialisé au prix de 29,90 € chez Philibert.

Comment y joue-t-on ?

Mise en place

Chaque joueur reçoit un peu d’argent de départ, ainsi que cinq tasses différentes. Elles sont tout d’abord vides, mais sur chacune est indiqué ce qu’elle peut contenir : un seul jeton de café pour le petit espresso, un jeton de café et deux jetons de lait pour le cappuccino, etc.

Ces jetons proviennent de la machine à espresso. Cette dernière est séparée en deux parties : d’un côté, cinq jetons de café, et de l’autre, cinq jetons de lait.

Café del Gatto
Une partie à trois en cours. // Source : Schmidt Spiele

On termine en plaçant des jetons qui indiquent ce que rapporte chaque boisson une fois préparée et servie.

La partie peut commencer.

Déroulement d’une partie

Un tour de jeu est très simple, puisqu’il consiste simplement à choisir une action parmi trois possibles.

La première, la plus fréquente, vous permet d’acheter un jeton café ou lait depuis la machine à espresso. Quel que soit le jeton que vous achetez, son prix est la valeur indiquée sur le jeton en face : si vous achetez du café, il coûte autant que la valeur sur le jeton lait correspondant, et inversement. Vous placez ensuite le jeton ainsi acquis dans une de vos boissons, puis vous remplissez la machine avec un nouveau jeton pioché au hasard.

Café del Gatto
La machine à espresso avec ses gros jetons de lait et de café. // Source : Schmidt Spiele

La seconde est celle qui rapporte des points de victoire. En effet, elle permet de servir une ou plusieurs de vos boissons. Mais pour cela, il faut bien évidemment que les tasses soient remplies. Selon la qualité de votre préparation, c’est-à-dire la valeur des jetons utilisés pour la préparer, et leur cohérence (boisson chaude, froide ou crémeuse), vous gagnez plus ou moins de points. Vous pouvez également décider d’en gagner un peu moins, mais de prendre la différence en pièces de monnaie à la place. Vous pouvez même ajouter des petits morceaux de sucre pour améliorer votre café.

Enfin, la dernière action possible, si vous êtes en manque d’argent, consiste tout simplement à prendre deux pièces de monnaie.

Chacune de vos tasses ne peut être servie qu’une seule fois, et la partie s’arrête dès qu’un joueur a servi ses cinq cafés. Chacun additionne les points de ses préparations, et le plus gros score l’emporte.

Pourquoi jouer à Café del Gatto ?

C’est vrai, la couverture de la boîte n’est pas forcément très engageante. Pas quelle soit vilaine, bien au contraire. Mais les deux baristas félins, les gros yeux style manga, les couleurs pastels… l’ensemble fait plutôt penser à un jeu pour enfants.

Alors que pas du tout…

Enfin, presque pas du tout, puisque le jeu se veut tout de même familial, grâce à ses règles plutôt simples, et ses parties courtes. N’importe qui est en effet capable de comprendre et de jouer à Café del Gatto. Mais un joueur un peu habitué aux jeux de société contemporains aura un petit avantage sur la victoire.

Café del Gatto
Source : Schmidt Spiele

Le jeu est en effet une course, à celui qui marquera le plus vite le plus de points. C’est un vrai jeu d’optimisation, où chaque coup doit être réfléchi avec soin. Ainsi, on peut facilement perdre des tours à ne prendre que deux pièces, si on a mal géré son ratio de gains entre points de victoire et argent. La gestion de la monnaie est ainsi un point particulièrement critique : on en a besoin pour acheter les jetons de café et de lait, mais il ne faut pas en abuser puisque cela ne rapporte aucun point de victoire en fin de partie.

La configuration à deux joueurs est très tactique, les jetons disponibles dans la machine à espresso ne changeant que très peu d’un tour à l’autre. On y réfléchit autant à prendre ce qui nous arrange, qu’à ne pas laisser à l’adversaire ce qui l’arrange lui. À mesure que le nombre de joueurs augmente, la maîtrise sur la partie baisse, mais ça n’en reste pas moins agréable.

On pourrait penser que le jeu est très mécanique, mais, mine de rien, la thématique colle vraiment bien (si on met de côté que ce sont des chats qui préparent les cafés…). Le petit sucre pour améliorer sa préparation, le fait qu’un café tout chaud ou tout froid est plus apprécié des clients (et donc, rapporte plus de points et d’argent) qu’un café tiède, etc.

On apprécie également le matériel, particulièrement réussi — notamment les gros jetons de café et de lait, bien épais, en Bakélite, à la manière de jetons de mah-jong, très agréables à manipuler.

Les plus ronchons déplorent une grande part de hasard dans la pioche des jetons qui remplissent la machine. C’est vrai, surtout à quatre ou cinq joueurs. Mais une petite astuce mécanique rend les derniers jetons arrivés plus chers à l’achat. Nous n’avons pas été particulièrement affectés par ce reproche.

Bref, Café del Gatto est un jeu très sympathique, qui allie un très chouette matériel avec une mécanique qui fonctionne parfaitement bien, et qui est en plus cohérente avec le thème. Il plaira tout autant aux novices qu’aux joueurs plus exigeants, notamment dans sa configuration à deux joueurs, plus tactique.

En bref

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.