Dans Starfield, vous incarnerez un personnage muet. Un choix assumé par Bethesda, qui ne voulait pas lui flanquer une voix trop générique et permettre au jeu d’être encore plus grand.

Dans Starfield, le personnage que vous allez incarner, qu’importe son genre, n’aura pas de voix. Pour certains, cela peut être perçu comme un défaut qui bride l’immersion. Mais Bethesda assume ce choix à 100 %. Dans une interview accordée à Polygon et publiée le 28 août, Emil Pagliarulo, le designer principal du jeu, a révélé les raisons qui ont poussé les développeurs à opter pour un héros muet.

« Au début de la production, on avait un personnage avec une voix. On avait engagé un acteur », révèle-t-il. Et c’est le premier argument de Bethesda qui, après avoir écouté les enregistrements, s’est rendu compte que la voix était trop « spécifique ». L’intéressé ajoute : « Quelles sont nos options ? Est-ce qu’on enregistre, comme dans certains RPG, quatre voix différentes ? Est-ce qu’on en fait une seule, mais plus appropriée ? » Le studio était dans une impasse, alors qu’on peut incarner plusieurs personnalités différentes dans Starfield, ce que ne saurait retranscrire une seule voix.

Starfield // Source : Microsoft
Starfield // Source : Microsoft

Il y a 200 000 lignes de dialogues dans Starfield

La deuxième raison tient de l’ordre du gameplay. Et elle est parfaitement entendable quand on lit les propos d’Emil Pagliarulo. Concrètement, il y a une situation de doublon quand on choisit une réponse qui sera ensuite prononcée par le personnage. D’abord on la lit (au moment de la choisir), puis on l’entend, ce qui n’est pas toujours idéal et peut constituer une vraie perte de temps. Pour Bethesda, cela offre plus de liberté, en s’affranchissant de certaines contraintes.

Enfin, la troisième raison est liée à l’échelle du jeu. « On a au moins 200 000 lignes de dialogues dans Starfield avec les personnages muets. Et c’est ce choix d’un héros sans voix qui nous permet de créer un monde aussi gigantesque », affirme Emil Pagliarulo. C’est ici une logique de taille : plus de 200 000 lignes de dialogues enregistrés avec une voix prendraient de la place, au détriment d’autres contenus plus importants aux yeux de Bethesda (exemple : plus de planètes). Quand on veut concevoir un jeu en monde ouvert immense, il faut savoir faire des sacrifices.

En somme, les justifications de Bethesda semblent parfaitement compréhensibles, quand bien même un héros ou une héroïne sans voix ne permet pas de garantir une implication totale. Les raisons évoquées par l’entreprise touchent à plusieurs domaines clés, comme l’ergonomie (pour les joueuses et les joueurs) et l’aspect technique (les ressources à employer intelligemment du côté des développeurs). Si l’épopée spatiale s’avère à la hauteur des attentes placées en elle, alors on ne condamnera pas Starfield pour ses dialogues vocaux à sens unique (les autres personnages parlent, eux).

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !