Lionsgate a fait savoir qu’un studio pourrait se lancer dans le développement d’un jeu vidéo John Wick, dont le quatrième film est prévu pour 2023.

Il pourrait tôt ou tard y avoir un jeu vidéo ambitieux adapté de la saga John Wick, monument de films d’action portés par un Keanu Reeves au sommet de son art (et de sa forme). Comme rapporté par Eurogamer le 6 novembre, Lionsgate a fait savoir que la licence avait le potentiel pour devenir « un jeu vidéo AAA », et que c’était en quelque sorte le sens de l’histoire.

« Nous sommes en train de réunir des propositions. Nous sommes intéressés pour donner suite, mais je ne veux rien dire pour le moment », a confié Jon Feltheimer, CEO de Lionsgate, à ses investisseurs. À noter qu’une adaptation vidéoludique tirée de John Wick existe déjà : il s’agit de John Wick Hex, qui nous avait plutôt plu quand nous l’avions essayé — mais qui n’a rien d’un projet AAA (les niveaux ressemblent à des puzzles à résoudre).

À quoi pourrait ressembler un jeu vidéo John Wick ambitieux ? On prophétise.

John Wick Parabellum  // Source : Metropolitan
John Wick Parabellum // Source : Metropolitan

Les ingrédients pour faire de John Wick un grand jeu vidéo

1. Keanu Reeves doit être là

Au même titre que les Matrix, les films John Wick sont indissociables d’un visage : celui de Keanu Reeves. Et il est impossible de concevoir un jeu vidéo chapeauté par Lionsgate sans l’acteur phare. Keanu Reeves est littéralement John Wick, à savoir un individu nonchalant au charisme insoupçonné. De loin, le héros ressemble à quelqu’un sans histoire. Quand on le voit se battre, on ne peut qu’applaudir ses prouesses. Sans la performance de Keanu Reeves, on ne veut même pas entendre parler d’un jeu vidéo. On rappelle que le comédien apparaît dans Cyberpunk 2077.

2. Une réalisation léchée

La saga John Wick est appréciée des cinéphiles pour une raison évidente : la réalisation. Au-delà des scènes d’action à la chorégraphie impressionnante, les films sont visuellement magnifiques (la photographie, la science du cadre…) — le New York sous la pluie de John Wick Parabellum en atteste. On s’attend donc à ce que John Wick devienne un jeu vidéo lui-aussi très beau et, bien évidemment, techniquement infaillible.

3. Un gameplay précis et percutant, mêlant du tir et du corps-à-corps

Connu sous le nom de Baba Yaga (ce qui en dit long sur sa réputation), John Wick est un tueur impitoyable craint de tout le monde. Il sait absolument tout faire quand il s’agit d’assassiner des cibles, que ce soit à distance ou au corps-à-corps. Pour être une bonne adaptation, le jeu vidéo doit tout à la fois être une excellente expérience de tir (avec un arsenal varié) et un bon jeu de combat au corps-à-corps (percutant et dynamique). L’équilibre sera sans doute difficile à trouver, mais John Wick ne peut se limiter à l’une des deux catégories. Le jeu doit mélanger le meilleur du TPS (Third Person Shooter) et du beat them all.

4. Des boss mémorables

Tueur à la retraite en quête d’une vie paisible après la disparation de sa femme, John Wick est contraint de reprendre du service après la visite d’Iosef Tarasof, fils d’un chef de la pègre qui va tuer… son chien. Son désir de vengeance va vite se transformer en fuite, alors qu’il a plusieurs assassins talentueux sur le dos. Pour captiver l’audience, les films s’appuient sur un casting cinq étoiles (Ian McShane, Laurence Fishburne, Halle Berry, Mark Dacascos…). Le jeu vidéo devra en faire de même, avec des boss dont il sera difficile de se débarrasser.

5. Un hub Continental

John Wick doit-il être un jeu vidéo en monde ouvert ? Pas nécessairement. En revanche, il doit intégrer le Continental, un hôtel où se retrouvent les assassins et qui est considéré comme une zone de trêve (le sang ne doit pas y être versé, selon les codes établis par la Grande Table). On peut très bien imaginer un hub donnant accès aux missions principales, ainsi qu’à quelques tâches annexes — entre autres clins d’œil à l’univers.

Le Continental est un lieu tellement emblématique au sein du lore John Wick qu’une série prologue, avec Mel Gibson au casting, sera bientôt diffusée.

6. Un chien

Le point de départ de John Wick est la mort d’un chien. Il en faut au moins un dans le jeu vidéo. Il pourrait même s’agir d’un contenu annexe, articulé autour d’activités pour s’en occuper.