Troisième opus d'une franchise qui a remis Keanu Reeves sur le devant de la scène, John Wick Parabellum brille de mille feux en Blu-ray UHD.

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Nouvelle forte tête du Septième Art (il est même apparu dans Fortnite), John Wick en est déjà à sa troisième aventure au cinéma. Après une belle carrière dans les salles obscures (plus de 300 millions de dollars empochés), il est temps pour lui de s’installer dans les salons avec une édition Blu-ray UHD très réussie. En toute franchise, on n’a pas boudé notre plaisir au moment de revisionner John Wick Parabellum dans ces conditions.

LE FILM

À l’origine, ce n’était qu’un chiot sauvagement assassiné. Mais, partant de ce point de départ très saugrenu, la trilogie — qui sera bientôt une tétralogie — John Wick est devenu un rendez-vous incontournable des cinéphiles. Car derrière un pitch très second degré se cache tout un univers intelligemment élaboré qui se dévoile film après film (une série prologue est en préparation).

Suite directe de John Wick 2, John Wick Parabellum démarre tambour battant sur trente minutes d’orgasme filmique où des idées folles s’imbriquent dans des images nocturnes magnifiques. Plus sérieux que ses prédécesseurs (peut-être un peu trop), un peu moins rythmé aussi (les entre-deux), le troisième opus continue de réinstaller Keanu Reeves au rang d’icône avec des moments déjà cultes. Plus de 20 ans après Matrix, l’acteur a trouvé sa nouvelle saga phare. Ses fans avec.

John Wick Parabellum // Source : Metropolitan

L’IMAGE : 5/5

La magnifique photographie de John Wick Parabellum, qui fait la part belle aux scènes de nuit (ou sombres), est la vitrine idéale pour le format UHD. Et, par extension, pour le HDR — ici en Dolby Vision. Le mariage entre des noirs d’une profondeur abyssale et des lumières qui ne cessent d’éclater la rétine est parfait. D’autant que le réalisateur joue de ces effets pour mettre en avant l’action.

La définition n’est pas en reste non plus, avec des détails à profusion (les pièces de monnaie, la chaîne de John Wick, les tenues…). C’est un spectacle visuel vraiment très réussi, mêlant justesse et élégance pour mettre en exergue l’immense travail de réalisation. Au passage, on apprécie aussi la fine granulosité qui apporte un soupçon de cachet supplémentaire au rendu.

John Wick Parabellum // Source : Metropolitan

LE SON : 5/5

Présenté en Atmos pour les férus de version originale, John Wick Parabellum s’appuie sur une bande-son qui tabasse. Elle prend naturellement beaucoup d’ampleur avec cette piste mobilisant un maximum de canaux. Pour les oreilles, la générosité débute dès les premières minutes, quand John fuit toutes les ombres à sa poursuite dans un New York sous les trombes d’eau.

Si la spatialisation est de mise, il vaut mieux aimer les basses — lourdes — avec John Wick Parabellum. En effet, on ressent chaque coup porté (ou reçu) par le héros. Les basses, percutantes, prennent logiquement le pas sur l’ambiance musicale, où se noient parfois un peu trop les dialogues. On a compris le message : le but, ici, est d’accentuer l’ambiance.

Le Blu-ray UHD de John Wick Parabellum est disponible à moins de 25 euros

Partager sur les réseaux sociaux