Un streamer a lancé un défi quasiment impossible aux fans d’Halo 2 : terminer le jeu dans un mode de difficulté extrême, avec tous les malus possibles et imaginables. Il donnera 20 000 $ à celle ou celui qui y parviendra.

Voilà un challenge un peu fou qui pourrait bien vous occuper tout l’été. Comme l’indique PCGamesN dans un article publié le 17 juillet, le streamer Charlie ‘Cr1tikal’ White (10 millions d’abonnés sur YouTube) a lancé un défi presque impossible : terminer Halo 2 dans son mode de difficulté le plus extrême, avec plusieurs malus activés. La tâche est tellement difficile qu’il a récemment augmenté la récompense de 5 000 à 20 000 $ (19 500 € environ).

« C’est considéré comme le plus grand challenge qui existe actuellement dans le monde du jeu vidéo. Il n’a été accompli par personne en 18 ans », indique Charlie White dans une vidéo publiée le 16 juillet. Il ajoute : « Ces trois dernières semaines, dans tous les streams que j’ai regardés, 99 % des gens ne passaient même pas le premier niveau. » Il avoue lui-même ne pas survivre après les deux premières pièces, ce qui donne une idée de la difficulté.

Il consiste en quoi ce défi, au juste ?

Halo 2: Anniversary
Halo 2: Anniversary // Source : Microsoft

Comment gagner 20 000 $ en jouant à Halo 2 ?

Voici les conditions pour réussir l’impossible dans Halo 2 (peu importe la version) :

Les crânes sont des modificateurs qui influencent le gameplay, souvent au désavantage du joueur ou de la joueuse. Bouclier qui ne se régénère pas, ennemis encore plus puissants et résistants (et camouflés), moins de munitions à ramasser… : autant de malus qui s’ajoutent aux obstacles de base et expliquent pourquoi personne, pour le moment, n’est en mesure d’aller au bout. Sans oublier l’immense contrainte de rester en vie du début à la fin.

Attention, il y a un crâne qui n’est pas autorisé : celui baptisé Envy, qui permet de devenir invisible et offre donc un bonus trop puissant. Et, bien sûr, on ne peut pas utiliser d’aides extérieures, comme des mods qui faciliteraient la visée. Les plus malins peuvent néanmoins se servir des bugs présents dans le jeu, si tant est qu’ils puissent devenir un avantage. À ce sujet, Charlie White conseille d’opter pour la première édition d’Halo 2 (celle sortie en 2004 sur Xbox) plutôt que la version Anniversary (disponible sur Xbox et PC). Cette dernière élimine plusieurs bugs et s’avère plus difficile (les ennemis tirent plus vite).

« C’est un essai de 6 à 7 heures pendant lesquelles vous devez jouer à la perfection, avec très peu d’erreurs et, en outre, la chance doit être avec vous », résume Charlie White. Si vous vous sentez de taille, vous pouvez envoyer votre vidéo à l’adresse suivante. Bon courage.