Joe Rogan, auteur de l’un des podcasts les plus populaires de Spotify, est accusé de propager des fake news sur les vaccins. La plateforme streaming avait acheté l’exclusivité du programme en mai 2020.

« The Joe Rogan Experiment », le podcast du polémiste Joe Rogan, est au centre de nombreuses discussions depuis le début du mois de février 2022. Connu pour ses propos provocants et pour avoir émis des propos contre le vaccin dans son émission , Joe Rogan est également à l’origine du départ de plusieurs artistes de Spotify, dont Neil Young et Joni Mitchell.

Mais malgré les départs, provoqués par le refus de Spotify de chasser Joe Rogan de sa plateforme, Spotify reste droit dans ses bottes. Il n’est pas question de se séparer de Joe Rogan et de son podcast. Et pour cause : selon des informations du New York Times, la plateforme n’aurait pas acheté l’exclusivité du programme 100 millions de dollars, mais en réalité 200 millions de dollars.

Un investissement dans les podcasts impressionnant

Le journal américain raconte dans un article publié le 17 février 2022 que Spotify et Joe Rogan auraient négocié en mai 2020 les termes du contrat : le podcast ne serait diffusé en intégralité que sur Spotify, et non plus sur YouTube, où il officiait jusque là, et ce pendant 3 ans et demi — soit jusqu’en 2024.

À l’époque, le Wall Steet Journal avait rapporté que le deal avait couté 100 millions d’euros à Spotify. Le New York Times raconte aujourd’hui que Joe Rogan aurait en fait empoché plus du double : l’accord aurait été « d’au moins 200 millions de dollars, et peut-être plus », selon deux sources proches du dossier interviewées par le New York Times.

spotify_podcast2
Spotify aurait déboursé au moins 200 millions d’euros pour le podcast de Joe Rogan // Source : Nino Barney pour Numerama

Le montant payé par Spotify est un record, même au sein de l’industrie des podcasts, note le New York Times. La plateforme avait payé à chaque fois moins de 200 millions de dollars pour racheter Gimlet Media et The Ringer, deux entreprises spécialisées dans la production de podcasts.

L’émission « Joe Rogan Experience » rapporte en tout cas gros à Spotify : il s’agit du podcast le plus écouté de la plateforme aux États-Unis et dans 92 autres pays, et les épisodes les plus populaires dépassent les dizaines de millions d’écoutes. Il s’agit d’un programme essentiel pour Spotify : Daniel Ek, son directeur général, expliquait récemment aux employés de la plateforme que le type de contenu que proposait Joe Rogan était exactement ce qui allait leur permettre de s’imposer face à Apple ou Google (qui ont chacun des plateformes de podcasts).

Il y a donc peu de chance pour que Spotify revienne un jour sur sa décision d’héberger Joe Rogan, même si de plus en plus d’artistes et de créateurs préfèrent aller sur d’autres plateformes : dernièrement, c’est la réalisatrice Ava DuVernay qui a rompu son contrat avec l’entreprise suédoise, et la journaliste Jemele Hill a annoncé que le fait que Spotify défende Joe Rogan avait « créé des problèmes avec son audience ».