Neil Young et Joni Mitchell dénoncent la présence sur Spotify du podcast de Joe Rogan, connu pour ses propos de désinformation au sujet des vaccins contre le covid. Tous deux ont décidé de retirer leur musique de la plateforme.

La star du rock Neil Young avait intimé la plateforme de streaming musical Spotify de retirer sa musique. Dans une lettre, il dénonçait la présence de Joe Rogan parmi les podcasts de la plateforme. Cette émission, écoutée par des millions de personnes et intitulée The Joe Rogan Experience, a fait l’objet de critiques légitimes, en particulier de la part de la communauté scientifique, étant donné la désinformation anti-vaccins qui y est véhiculée pendant la pandémie. Une lettre ouverte avait été signée par des centaines de médecins.

La plateforme avait décidé de garder le podcast — lequel y est présent en exclusivité en raison d’un accord à 100 millions de dollars. La musique de Neil Young avait donc bel et bien été retirée, il y a quelques jours. La chanteuse canadienne Joni Mitchell a décidé de suivre cette fronde.

joni_mitchell_spotify
Joni Mitchell est écoutée par plus de 3 millions de personnes chaque mois sur Spotify. // Source : Capture d’écran

« Des mensonges qui coûtent la vie à des gens »

Dans un message intitulé « Je soutiens Neil Young », et posté sur son site internet le vendredi 28 janvier 2022, Joni Mitchell explique sa démarche : « Des personnes irresponsables répandent des mensonges qui coûtent la vie à des gens. Je suis solidaire de Neil Young et des communautés scientifiques et médicales mondiales sur cette question. »

Tout en postant ce message, la chanteuse canadienne a également relayé l’entièrement de la lettre ouverte adressée à Spotify, signée par des médecins.

Il y a quelques jours, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait soutenu lui aussi le retrait de Neil Young : « Merci de vous soulever contre la désinformation et les inexactitudes autour de la vaccination Covid-19. Le secteur public et privé, en particulier les plateformes de réseaux sociaux, les médias, les individus — nous avons tous un rôle à jouer pour en finir avec cette pandémie et cette infodémie. »

Peu à peu, la fronde pourrait finir par coûter cher à Spotify, tant en images qu’en écoutes. En additionnant les écoutes de Joni Mitchell et Neil Young, cela fait un peu plus de 10 millions d’auditeurs par mois.