Donald Trump n'est pas le malvenu partout sur le web : même si les principaux réseaux sociaux ont annoncé bannir ou restreindre les propos du président sortant, ce n'est pas le cas pour Odysee. Le « YouTube libre » a annoncé créer une chaîne à Donald Trump.

Depuis le 6 janvier et l’invasion du Capitole américain par les supporters de Donald Trump, les réseaux sociaux n’hésitent plus à enfin modérer le président sortant. Twitter a ainsi définitivement bloqué son compte le 9 janvier, une décision prise « en raison du risque de nouvelles incitations à la violence ». Donald Trump a été banni ou restreint des plus importants réseaux sociaux, tels que Facebook, Instagram, Snapchat, ou encore la boutique Shopify.

Mais il y a pourtant un site qui a accueilli Donald Trump à bras ouverts : Odysee. Le site de partage de vidéo, qui se veut comme un «  YouTube libre » et qui se positionne ouvertement contre la censure, a annoncé avoir créé un compte au président sortant — un miroir de son compte YouTube existant.

Une popularité immense

Le compte Odysee du président sortant compte ainsi déjà plus de 4 000 vidéos. « Ce n’est pas politique, nous ne faisons que notre job », a expliqué Odysee dans un tweet. « Nous sommes loyaux au peuple, pas à Wall Street ni aux #bigtech. Nous sommes ravis d’accueillir la chaîne du président Trump, et de pouvoir la préserver au nom de l’intérêt du public ».

Odysee fait même plus que préserver la chaîne : on peut trouver sur le site des contenus qui ne sont pas sur YouTube, telle que la vidéo « The media won’t admit it. But it is on video », dans laquelle on verrait une caisse de bulletin mystérieusement disparaître. YouTube avait annoncé dans la foulée de l’invasion du Capitole que la plateforme censurerait toutes les chaînes qui « publient des vidéos qui partagent des fausses affirmations » concernant les élections américaines. Odysee a choisi la position inverse : dès le 9 décembre, la plateforme assurait à ses utilisateurs qu’ils pourraient continuer de débattre des résultats des élections américaines, et donc de questionner leur légitimité.

L’arrivée de Donald Trump sur Odysee  n’est en tout cas pas passée inaperçue : sa chaîne est d’ores et déjà la 11e plus populaire du site, avec plus de 65 000 abonnés, un chiffre énorme pour la plateforme, qui a été lancée en septembre.

Odysee // Source : Odysee

Un site « apolitique »

Odysee ne souhaite pourtant pas être catalogué comme un site « pro Trump ». La plateforme juge que c’est son devoir de protéger la liberté d’expression, et refuse ainsi toute censure sur son site.

Et il est vrai que l’on trouve quelques comptes de personnes « à gauche », comme l’explique Odysee, ou encore d’autres qui n’ont rien à voir avec la politique. On retrouve de nombreuses chaînes de gaming, d’autres au sujet des cryptomonnaies, ou encore certaines dédiées aux vlogs et au lifestyle. Mais pourtant, c’est un fait : Odysee est plébiscité par les fans du président sortant américain, et par les complotistes du monde entier. Les vidéos de théories du complots sont même mises en avant sur la page d’accueil, et elles ont une catégorie à part, rien que pour elles : auparavant appelée « terrier du lapin », la traduction anglaise de l’expression « rabbit hole », qui désigne l’univers complotiste, la catégorie dédiée aux conspirationnistes est désormais appelée « ouest sauvage », la traduction littérale de « far west », une autre façon de montrer que rien sur la plateforme n’est régulé.

Il suffit de regarder les chaînes les plus populaires d’Odysee pour se rendre compte que les utilisateurs de la plateforme sont majoritairement pro-Trump : en dehors des chaînes officielles Lbry (du nom de la maison mère d’Odysee), LbryCast et LbryNomics, la page la plus populaire est celle de Tim Cast, un journaliste pro-Trump qui a publiquement soutenu Kyle Rittenhouse, un adolescent qui a tué des manifestants afro-américains lors du mouvement Black Lives Matter aux États-Unis. La plateforme est également noyautée par les complotistes français : la chaîne anti-vaccin VivreSainement arrive en 7e position, le conspirationniste Silvano Trotta est 12e, la chaîne d’Alain Soral ERTV est à la 20e place, et la chaîne francophone dédiée à QAnon, les Déqodeurs, est la 40e chaîne la plus populaire.

Partager sur les réseaux sociaux