Après s’être déjà séparé de 18 000 salariés entre novembre et janvier, Amazon annonce qu’il va virer 9 000 autres collaborateurs. L’année 2023 s’annonce noire pour le secteur des nouvelles technologies.

Dans une note envoyée le 20 mars 2023 aux employés du géant de l’e-commerce, Andy Jassy, le successeur de Jeff Bezos, annonce préparer un troisième plan de licenciement chez Amazon. La semaine précédente, il avait bouclé le second. 9 000 postes sont concernés, « en grande majorité chez AWS, PXT, la publicité et Twitch ». Andy Jassy indique qu’il s’agit d’une décision difficile, mais dit réfléchir sur le long terme.

27 000 personnes virées en 5 mois

Amazon n’est pas le seul géant de la tech contraint à licencier, mais il est le premier à dépasser le seuil des trois vagues de licenciement (Meta, la semaine dernière, a annoncé sa seconde vague). Après avoir déjà viré 18 000 personnes (10 000 en novembre, 8 000 ensuite), l’annonce du licenciement de 9 000 autres employés interroge sur la stratégie d’Amazon. Combien de temps cette mauvaise période durera-t-elle ? Les employés sauvés aujourd’hui seront-ils licenciés demain ? On imagine que le climat est particulièrement tendu à Seattle, la ville dans laquelle se trouve le siège d’Amazon.

Andy Jassy // Source : Wikipedia/Steve Jurvetson
Andy Jassy a remplacé Jeff Bezos en 2021. // Source : Wikipedia/Steve Jurvetson

Dans sa lettre aux employés, Andy Jassy explique qu’Amazon a trop recruté ces dernières années, ce qui ne posait pas de problème à l’époque au vu de sa bonne santé économique. À l’aube d’une nouvelle crise, le géant du web se retrouve dans l’obligation de limiter les coûts et d’éliminer les postes qu’il juge non-indispensables.

Pourquoi ne pas avoir licencié 27 000 personnes d’un seul coup ? Andy Jassy dit que les études sur les postes indispensables prennent du temps et doivent être réalisées service par service. Les personnes virées aujourd’hui n’appartiennent pas aux mêmes services que celles licenciées en novembre et en janvier.

Andy Jassy dit espérer boucler sa troisième vague de licenciements fin avril, afin de pouvoir préparer l’avenir. Que représentent 27 000 personnes à l’échelle d’Amazon ? Pas grand-chose, puisque l’entreprise a plus d’1,5 million d’employés dans le monde grâce à ses entrepôts. À échelle de ses bureaux, 27 000 représentent sans doute un pourcentage bien plus élevé.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !