Le groupe armé a publié des centaines de vidéos violentes sur le réseau social, qui ont été vues plus d’un milliard de fois. Les mercenaires essayent aussi de recruter des utilisateurs.

C’est un rapport alarmant de NewsGuard, publié le 1er décembre 2022, qui le révèle : Wagner, le groupe de mercenaires russes connu pour sa violence, est sur TikTok. Le réseau social interdit pourtant toutes les représentations de violence, et ses utilisateurs russes ne peuvent officiellement plus rien publier depuis le mois de mars 2022.

Pourtant, des vidéos montrant Wagner à l’œuvre sont passées outre les systèmes de modération de TikTok. NewsGuard, une entreprise spécialisée dans l’analyse de la désinformation en ligne, a repéré des centaines de vidéos faisant l’apologie de Wagner et appelant à la violence contre les Ukrainiens. Elles comptabilisent en tout plus d’un milliard de vues

Une capture d’écran, réalisée par NewsGuard, d’une vidéo TikTok affichant en russe le texte suivant : “Mes amis m’ont demandé ce que je ferais si l’armée ukrainienne pénétrait d’un mètre en Russie”. Sur la droite, la même vidéo répond à la question avec une image d'une exécution de 2017 par le groupe Wagner. // Source : NewsGuard
Une capture d’écran, réalisée par NewsGuard, d’une vidéo TikTok montrant une image d’une exécution de 2017 par le groupe Wagner. // Source : NewsGuard

Des vidéos d’exécutions vues plus de 900 000 fois

Les vidéos trouvées par NewsGuard sont particulièrement macabres. Sur plusieurs d’entre elles, on peut voir ce qui s’apparente à l’exécution sommaire d’un mercenaire accusé d’avoir voulu déserter. Selon NewsGuard, un homme, « la tête collée à un mur de brique à l’aide de couches de scotch qui entourent son cou et son front » explique dans la vidéo qu’il est le point d’être « jugé ». « Un soldat brandit alors une masse en direction de sa tête, juste avant que la caméra s’éteigne », indique le rapport.

Une vidéo TikTok vantant les actions de Wagner // Source : Capture d'écran Wagner
Une vidéo TikTok vantant les actions de Wagner // Source : Capture d’écran Wagner

En tout, NewsGuard a trouvé 14 vidéos qui semblent montrer la même exécution de l’ancien mercenaire russe, dont une aurait été visionnée plus de 900 000 fois avant que TikTok ne la retire. Les vidéos montrant l’exécution auraient connu « un fort taux d’engagement quelques jours après avoir été mises en ligne, le 12 novembre 2022 », d’après l’entreprise. Selon le rapport, même si certaines vidéos de l’exécution ont été supprimées par TikTok, certaines seraient encore en ligne.

NewsGuard a également trouvé 160 vidéos qui « font allusion, montrent ou glorifient des actes de violence perpétrés par le groupe Wagner ». En plus de tout cela, les analystes de l’entreprise ont par ailleurs découvert plus de 500 vidéos incitant à « tuer les Ukrainiens, car ils sont des “nazis” », d’après le rapport.

Du recrutement de jeunes

Les vidéos de Wagner semblent, malheureusement, être extrêmement populaires. « Les vidéos avec les trois hashtags en langue russe reliés au groupe Wagner les plus utilisés ont été visionnées au total plus d’un milliard de fois », est-il indiqué. De plus, il n’y a pas que des utilisateurs russes qui sont visés : les vidéos de Wagner qui utilisent des hashtags en anglais ont été vues plus de 60 millions de fois.

La popularité des vidéos montrant les atrocités de Wagner est particulièrement alarmante, car NewsGuard a repéré que Wagner essayait de recruter sur la plateforme. Plusieurs comptes et vidéos « redirigeaient les utilisateurs vers des sites où Wagner poste régulièrement des annonces de recrutement, en dehors de TikTok », explique le rapport.

Au moment où nous écrivons ces lignes le 1er décembre, tous les comptes n’ont pas encore été supprimés par TikTok. Numerama a ainsi trouvé une vidéo de propagande, sur laquelle on peut voir des images glorifiant la violence et les soldats sur un fond de musique épique, nous invitant à rejoindre les troupes de Wagner. Numerama a également pu voir un autre compte, arborant en photo de profil l’insigne du groupe Wagner, qui redirige vers un site de recrutement du groupe de mercenaires.

Le site nous enjoint à « vite nous inscrire pour rejoindre Wagner »  // Source : Capture d'écran Numerama
Le site nous enjoint à « vite nous inscrire pour rejoindre Wagner » // Source : Capture d’écran Numerama

TikTok a été prévenu par NewsGuard, et depuis, de nombreuses vidéos ont été supprimées, écrit l’entreprise. Mais comme Numerama a pu le voir, toutes n’ont pas encore été enlevées.

Surtout, il semblerait que le rythme de publications des vidéos de propagande soit très soutenu : selon NewsGuard, des « dizaines de nouvelles vidéos glorifiant le groupe Wagner » seraient publiées chaque jour sur TikTok. De quoi continuer à alimenter le fanatisme autour du groupe de mercenaires.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !