Une étude réalisée par NordVPN liste le prix moyen des données privées et des papiers d’identité sur le darknet. Il est possible d’acquérir des identifiants pour quelques pièces.

On s’imagine que le darknet est un endroit obscur, difficile d’accès, réservé aux professionnels du crime. En réalité, c’est un réseau ouvert à tous et toutes et où tout se monnaye. La société NordVPN vient de publier une étude ce 13 juin sur le marché des papiers d’identité et des données personnels sur le darknet. Les prix des articles varient de 30 centimes à 3 800 dollars, soit environ 3640 euros.

Obtenir des identifiants coûte moins d’une dizaine d’euros : un compte Netflix piraté peut être acheté pour 10 euros, un compte Twitter pour seulement 2 euros... Quel intérêt à récupérer le profil d’un inconnu ? Pour usurper son identité par exemple, et hacker plus aisément par la suite. Il est possible d’acheter des lots de mails, souvent récupéré lors des fuites de données massives et ensuite les utiliser pour mener des campagnes d’hameçonnage.

Lorsqu’un ami ou un inconnu vous envoie soudain une offre qui parait suspecte par message privé, il a probablement été victime d’un hameçonnage. Ses données ont soit été conservées par les hackers, soit vendues sur l’un des innombrables forums en ligne.

Commander une fausse identité en quelques clics

Sur le darknet, on peut également se racheter une identité, pour un prix plus élevé, sans être mirobolant pour autant. Ainsi, le coût moyen d’une carte d’identité serait d’environ 86 euros, tandis qu’un passeport tourne autour de 575 euros. Les passeports provenant de République Tchèque, Lituanie ou Slovaquie seraient plus chers, avec un prix moyen de 3 640 euros. Ces nationalités sont utilisées par les migrants issus de l’Est de l’Europe qui veulent cacher leur identité ou obtenir une nationalité européenne.

darknet
Sur l’un des plus célèbres forum du darknet, on peut commander une carte d’idenité pour environ 240 euros. Source : Numerama

Nous avons pu vérifier ces prix par nous même sur un forum du darknet : les cartes d’identité y sont vendues pour approximativement 240 euros et les passeports pour 767 euros. Le tout en une quinzaine de minutes seulement.

Enfin, les données bancaires pullulent sur le darknet. Il y a un an, Zataz, un site spécialisé en cybersécurité, avait repéré une liste d’un million de cartes bleues, dont 40 000 d’origine française. Le pirate avait publié le fichier pour faire la promotion de son propre forum.

NordVPN indique que les données de comptes bancaires coûtent en moyenne 480 euros. Les portefeuilles crypto sont également concernés, des identifiants Binance se marchandent autour de 380 euros. Les millions d’euros en cryptomonnaies volatilisés en l’espace de quelques minutes paraissent tout de suite moins surprenants lorsqu’il est aussi facile d’obtenir des codes de connexion.