Une fraude importante a été révélée par le constructeur de drones DJI. Des employés détournaient de l'argent.

C’est un coup dur pour DJI, aussi bien au niveau financier que pour son image de marque. L’entreprise chinoise spécialisée dans la construction de drones civils a en effet mis au jour un système frauduleux impliquant quelques-uns de ses salariés. Le schéma consistait à gonfler le prix des pièces acquises auprès des fournisseurs du groupe, pour ensuite se reverser la surfacturation.

Un drone DJI. // Source : Numerama

150 millions de dollars surfacturés

Les employés impliqués dans ce détournement seraient une trentaine, dit le Financial Times. Une infime minorité en comparaison de la masse salariale globale du groupe, qui s’élève à 14 000 personnes dans le monde. Mais les actions de cette minorité ont pesé sur les finances de l’entreprise. Ces modifications tarifaires ont causé une dépense injustifiée de 150 millions de dollars pour DJI.

Selon Bloomberg, les fautifs ont été licenciés et qu’une enquête est en cours au sein du leader des drones de loisir. Des contacts ont également été pris avec les autorités. En attendant le très probable volet judiciaire de ce dossier, DJI a déclaré avoir déployé des procédures contre la corruption et mis en place des canaux de signalement pour que des lanceurs d’alerte puissent signaler en interne des problèmes.

Partager sur les réseaux sociaux