En Allemagne et en Italie, Netflix fait des tests pour voir si les utilisateurs sont prêts à payer plus cher pour les mêmes options.

Netflix réfléchit au lancement d’un abonnement payant supplémentaire appelé « Ultra » à 16,99 euros par mois, a découvert le site italien TuttoAndroid le 3 juillet 2018. Cette offre, plus chère que les autres, correspondrait aux fonctionnalités que propose aujourd’hui le tarif « Premium » à 13,99 euros par mois. Des tests sont actuellement effectués en Italie et en Allemagne. L’offre hypothétique Ultra est également affichée à 19,99 euros par mois selon les zones géographiques et les navigateurs, a constaté 01Net.

La plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) a confirmé à CNET que ces essais étaient bien en cours : «  Chez Netflix, nous testons des choses en continu, et ces tests varient dans leur durée », a souligné Smita Saran, une porte-parole de l’entreprise. « Dans ce cas précis, nous testons des prix et des fonctionnalités légèrement différentes pour comprendre quelle importance les consommateurs accordent à Netflix.  »

Comprendre : combien les abonnés de Netflix sont-ils prêts à payer pour ce service ?

« Orange is the new black », Netflix.

Faire payer plus cher pour les mêmes options

La nouvelle offre Ultra testée en ce moment ne verra peut-être jamais le jour sous cette forme, mais elle montre que Netflix réfléchit sérieusement à de nouvelles manières d’augmenter le coût de certains abonnements.

À ce jour, Netflix propose trois tarifs mensuels.

Essentiel Standard Premium
Tarif 7,99 € / mois 10,99 € / mois 13,99 € / mois
HD ? non oui oui
Ultra HD ? non non oui
Écrans 1 2 4

Selon la capture d’écran obtenue par TuttoAndroid, l’offre Ultra testée est fixée à 16,99 euros par mois. Mais elle ne contient pas de fonctionnalités supplémentaires par rapport à l’offre Premium qui existe aujourd’hui. Dans cette version test, le tarif Ultra reprend en effet les caractéristiques de l’offre Premium : HD, Ultra HD, HDR (High Dynamic Range) et 4 écrans disponibles.

En revanche, l’offre Premium serait dépouillée : elle passerait à seulement 2 écrans disponibles en simultané et ne contiendrait plus la HDR. Dans le Centre d’aide de Netflix, on lit d’ailleurs que la plateforme relie la HDR à un « forfait Netflix 4 écrans », et non pas au nom d’une offre en particulier.

Pour l’instant, l’offre HDR est comprise dans l’offre « 4 écrans » de Netflix Netflix/Help Center

L’offre Standard, quant à elle, ne contiendrait plus qu’un seul écran. Dans ce cas de figure hypothétique, cela signifie que les utilisateurs qui disposent aujourd’hui d’une offre Standard (10,99 euros) à deux écrans seraient forcés de passer à l’offre Premium (13,99 euros) s’ils souhaitaient continuer à maintenir leur option deux écrans. Cette quatrième offre serait donc une manière plus discrète d’élever ses tarifs sans augmenter techniquement le coût des abonnements existants.

Capture TuttoAndroid

Lorsque l’on consulte la page française d’inscription à Netflix en France, on tombe également sur une proposition d’abonnement Ultra à 16,99 euros. Mais sur cette page-ci, le forfait Premium reste à 4 écrans — seule la HDR change.

Capture d’écran du 4 juillet 2018 de la page Inscription Netflix France

Le nombre d’écrans correspond aux nombres d’appareils sur lesquels un même compte Netflix peut être utilisé en même temps. Si vous disposez d’un abonnement de base à un seul écran, et que quelqu’un d’autre utilise vos codes d’accès pour regarder un contenu en même temps que vous, l’interface lui en interdira l’accès. L’un de ces messages s’affichera :

Capture d’écran Help Center de Netflix.

Netflix a de la marge

En octobre 2017, Netflix a déjà augmenté ses tarifs pour deux de ses abonnements : le Standard (+ 1 euro par mois) et le Premium (+ 2 euros par mois). Mais la plateforme, qui a annoncé avoir séduit 125 millions d’abonnés dans le monde en avril 2018, semble encore avoir de la marge. Interrogé en octobre dernier par les Echos, le porte-parole de Netflix en Europe, Yann Lafargue, ne se disait pas inquiet sur les répercussions d’une hausse des prix sur la croissance d’abonnés du service.

Une étude de la Deutsche Bank publiée de 2016 confirme cette impression. En moyenne, les utilisateurs Américains affirmaient être prêts à payer jusqu’à 17 dollars (15 euros) pour un abonnement, soit près de deux fois plus que ce que les abonnés payaient en moyenne à l’époque pour un abonnement Standard (9,99 dollars). Depuis, l’abonnement Standard a augmenté, tout comme le nombre d’abonnés de Netflix, aussi bien aux États-Unis qu’à l’étranger.

Graphique Statista

Partager sur les réseaux sociaux