Amazon vient d'annoncer le rachat de PillPack, une startup spécialisée dans la livraison de médicaments en doses préemballées. L'annonce fait déjà du tort à plusieurs pharmacies américaines, dont le cours chute en bourse.

En octobre 2017, Amazon a obtenu une licence pour commercialiser des médicaments dans plusieurs États américains. Disposant depuis cette date des atouts légaux pour vendre des médicaments, l’entreprise semble désormais bien partie pour investir le marché pharmaceutique.

Le 28 juin 2018, nos confrères de TechCrunch ont repéré qu’Amazon a officialisé le rachat de PillPack, un service de livraison de médicaments. Comme on peut le lire sur son site, il est proposé aux États-Unis à des personnes qui doivent prendre des médicaments quotidiennement.

medicament-pillule-cachet
CC jarmoluk

Les pharmacies américaines dévissent en bourse

La startup assure ainsi la livraison de doses préemballées, dans les 49 États où PillPack est autorisé à expédier des médicaments.

Dans un communiqué, Amazon note que l’annonce du rachat de la startup a eu pour incidence de faire baisser les actions de plusieurs chaînes pharmaceutiques américaines en bourse, notamment celles de Rite Aid, Walgreens et CVS.

L’entreprise de e-commerce et la startup prévoient de conclure leur transaction lors du deuxième semestre de 2018.

À lire sur Numerama : Acheter des médicaments sur Internet est désormais légal, mais encadré

Partager sur les réseaux sociaux