À partir du mois de juin 2018, les publicités sur les cryptomonnaies n'auront plus leur place sur Google. L'entreprise interdira également les annonces liées à des levées de fonds en monnaies virtuelles.

Fin janvier 2018, Facebook a pris la décision de bannir les publicités relatives aux cryptomonnaies et à leurs levées de fonds. Google lui emboîte désormais le pas, et vient de mettre à jour ses règles de fonctionnement concernant les publicités liées à des services financiers.

Cette mise à jour sera effective à compter du mois de juin prochain, a fait savoir l’entreprise dans une publication. Google explique que les publicités mentionnant des cryptomonnaies, et celles incluant des Initial coin offering (ICO), n’auront plus leur place sur ses espaces destinés aux annonceurs.

L’interdiction concerne les entreprises qui proposent de manière toute à fait légitime des services liés aux monnaies virtuelles. Ces sociétés ne pourront pas diffuser leurs annonces par l’intermédiaire de Google.

Google joue la carte de la prudence

« Nous n’avons pas de boule de cristal pour savoir où le futur va nous emmener avec les cryptomonnaies, mais nous avons vu assez de préjudices ou de risques pour les consommateurs pour savoir que c’est un sujet que nous voulons aborder avec une extrême prudence », a déclaré Scott Spencer, directeur des annonces de Google.

La décision de l’entreprise semble notamment motivée par l’absence de régulation qui caractérise à l’heure actuelle le marché des cryptomonnaies. Les devises virtuelles sont réputées pour leur volatilité et les risques qu’elles font prendre à leurs investisseurs.

Récemment, Bill Gates est même allé jusqu’à leur attribuer la responsabilité de certaines morts, en raison du quasi-anonymat offert par ces monnaies.

Partager sur les réseaux sociaux