Orange a officialisé Orange Bank, sa banque sur smartphone. Elle n’innove pas mais reprend l’innovation bancaire de ces dernières années en l’incorporant à la stratégie d’un géant français. Rassurant pour les clients ?

L’un des derniers freins actuels au passage à une banque en ligne, c’est évidemment le côté en ligne. Aussi irrationnel que cela puisse paraître, beaucoup de gens ont aujourd’hui encore peur de dématérialiser tout ce qui touche à l’argent (qui est tout aussi dématérialisée dans une banque physique). Des expériences comme N26 sont réservées aux aventuriers en manque de nouveauté mais malgré des succès de niche, elles apportent à l’écosystème entier un lot de nouveautés qui finit par toucher les géants du secteur.

capture-decran-2017-04-20-a-10-38-06-630×365

Avec Orange Bank, dévoilé ce matin au Show Hello, l’opérateur propose une offre qui sonnera comme du déjà entendu à tous les utilisateurs actuels de banques dématérialisées, qu’il s’agisse de N26, Revolut, Morning ou Nickel. Orange Bank, comme son nom l’indique, est une banque. Elle a la particularité d’être gérée entièrement depuis votre smartphone et une application dédiée, la carte bancaire n’étant qu’une des extensions possibles du compte. Voici ce qu’elle propose :

  • Ouverture d’un compte à distance grâce à des documents scannés
  • Transfert d’argent par SMS
  • Paiement sans contact via smartphone (à la Apple Pay)
  • Paiement via carte bancaire
  • Gratuité de la tenue de compte
  • Gratuité de la carte bancaire

Le service sera ouvert le 6 juillet à tous les utilisateurs et à la mi-mai aux employés d’Orange, qui feront office de testeurs. Mais avec Orange Bank, le FAI souhaite aller plus loin : d’après nos confrères de FrAndroid, il proposera du crédit à la consommation et de l’épargne dès septembre 2017 et du crédit immobilier dès le début de l’année 2018. D’après Le Figaro, Orange vise 2 millions de clients à terme. De quoi faire passer la banque sur smartphone de la lubie de nerd à la norme grand public ?