Le 6 octobre 2017, l'orchestre de l'université de Yale ne s'offusquera pas de voir ses auditeurs sortir leurs smartphones pendant un concert. Le public sera en effet invité à participer au spectacle, grâce à une technologie un peu particulière.

« Merci d’éteindre vos téléphones pendant le spectacle. » Si vous assistez à des concerts, a fortiori de musique classique, vous avez probablement l’habitude d’éteindre votre smartphone ou de le passer en mode avion pendant une représentation.

Difficile, en effet, d’apprécier une symphonie lorsque la sonnerie ou le vrombissement de votre appareil — ou, pire, celui de votre voisin — vient se mêler au morceau brillamment interprété par l’orchestre.

« Please turn on your cell phones »

À l’université de Yale, aux États-Unis, les spectateurs d’un concert un peu spécifique n’auront pas à craindre des regards désapprobateurs ou de gêner le reste de l’auditoire en utilisant leur smartphone. Lors du concert d’ouverture de l’établissement, organisé le 6 octobre 2017, les auditeurs seront au contraire invités à sortir leur téléphone de leur poche, et à le laisser bien allumé.

Sur le morceau Honeycomb de Cody Brookshire, les spectateurs pourront participer à la performance de l’orchestre en utilisant une technologie baptisée SynkroTakt. Comme son nom le laisse deviner, elle permet de synchroniser de manière quasi parfaite une trentaine de pistes audio sur un téléphone, avec le morceau joué sur scène.

SynkroTakt pouvant gérer plus de 250 appareils à la fois, il est assez facile d’imaginer l’effet saisissant que pourrait avoir un même son émis de façon synchronisée sur autant d’appareils, et répondant à l’unisson au morceau joué en live.

SynkroTakt peut gérer plus de 250 smartphones en même temps

Outre les smartphones, d’autres technologies se sont déjà invitées dans des concerts de musique classique ; récemment, c’est un robot qui a joué le rôle du chef d’orchestre lors d’une représentation en Italie.

Partager sur les réseaux sociaux