Si vous vous demandez encore à quoi peut réellement servir une Apple Watch, les Red Sox de Boston viennent de trouver une réponse aussi sportive qu'illégale : s'en servir pour communiquer sur les tactiques de baseball utilisées par les adversaires. Une pratique qui n'a pas plu aux Yankees de New York, qui ont obtenu l'ouverture d'une enquête.

À la sortie de l’Apple Watch, en avril 2015, de nombreux sceptiques se demandaient à quoi pourrait bien servir une montre connectée, s’interrogeant sur ses limites pratiques, au vu de la taille de son écran notamment. Depuis, si la smart watch rencontre un certain succès, les interrogations sur son usage au quotidien demeurent pour une partie du public.

Un élément de réponse vient d’être trouvé du côté Boston par les Red Sox, l’équipe de baseball locale qui évolue au sein de la prestigieuse Ligue majeure de baseball américaine (MLB). Lors de différents matchs, les Red Sox s’en sont en effet servis pour communiquer plus rapidement entre joueurs et staff au sujet des signes de mains effectués par les lanceurs et les receveurs adverses, servant à signaler la hauteur ou l’emplacement d’un lancé.

Une plainte a même été déposée par leurs rivaux, les Yankees de New York, victimes — parmi d’autres équipes — de cette pratique pendant un match, afin qu’une enquête soit menée, comme le rapporte le New York Times.

© Jared Vincent

Montre connectée contre réseau télévisé

Pour rappel, il est parfaitement autorisé de regarder les gestes effectués par l’équipe adverse et de faire tourner l’information à son équipe. Ce qui n’est pas du tout autorisé, en revanche, c’est d’utiliser un équipement spécifique pour communiquer plus vite entre joueurs.

Cet exemple de triche « technologique » n’est pas le seul : en 2015, le FBI avait ouvert une enquête sur les Cardinals de St. Louis, accusés de s’être introduit dans les documents des Astros de Houston.

Pour leur défense, les Chaussettes Rouges — vainqueurs de la Major League en 2013 — ont elles aussi déposé une plainte contre les Yankees, les accusant de se servir des caméras de leur propre réseau télévisé pour capter tous les signes des joueurs. L’équipe de Boston n’a cependant pas démenti les accusations de la MLB et du New York Times, puisqu’elle aurait même avoué cette utilisation de l’Apple Watch en privé.

David Ortiz, joueur des Boston Red Sox, en septembre 2009 © Parker Harrigton

Quels que soient les résultats à venir des enquêtes, il apparait assez urgent que la direction de la Major League de Baseball prenne rapidement des mesures, alors que la saison vient tout juste de commencer — les Red Sox viennent d’ailleurs de s’incliner 9-2 contre les Yankees, ce lundi 4 septembre, comme quoi la technique n’aboutit pas forcément à la victoire.

La prochaine étape devrait donc être, sans surprise, l’interdiction explicite des montres connectées d’Apple et autres sur le playing field.

Partager sur les réseaux sociaux