Intel prépare sa prochaine grande évolution technique : le passage à des processeurs gravés avec une précision abstraite pour l'humain, soit 10 nm. Et le géant voit déjà plus loin.

Le fondeur Intel semble définitivement résolu à lancer ses processeurs gravés en 10 nanomètres. L’entreprise a en effet dévoilé sur son annuaire des noms de code un petit nouveau appelé Ice Lake, une série de puces gravées en 10 nm qui apparaîtra dans les années à venir.

Pour le moment, l’existence de la puce ne va plus loin qu’une mention sur le site d’Intel. Certains notent que le fondeur révèle rarement ses modèles aussi tôt dans le processus de développement — il pourrait s’agir d’un véritable teasing du 10 nm à l’adresse des constructeurs. Notons par ailleurs que selon l’entreprise, la série Ice Lake prendra la succession de la 8e génération de puces.

La gravure en 10nm a déjà fait son apparition sur mobile avec succès grâce aux Snapdragon 835 de Qualcomm que l’on a vu dans les grands flagships comme le Galaxy S8 de Samsung.

Cependant, l’architecture des processeurs Intel n’étant que peu comparable aux puces ARM, le défi demeure impressionnant du côté des puces pour ordinateurs. Cannon Lake, le nom de code du premier cœur 10nm, est attendu pour 2018 et l’architecture 10nm+, nom de code Ice Lake, n’arrivera pas avant 2019. Ainsi, il faudra encore patienter pour retrouver Ice Lake et ses gravures minuscules. Pour rappel, les dernières puces commercialisées par Intel sont gravées en 14nm.

Partager sur les réseaux sociaux